Bagarre offre un écrin à son diamant

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Depuis la sortie de Club 12345, on a vu pas mal de fois Bagarre en concert. Et on peut le dire sans aucun problème, Diamant est sans doute une des chansons qui emporte le plus le public de Bagarre, peu importe son identité (on préfère parler d’identité plutôt que de genre…)

Cette chanson, sans mauvais jeu de mots, nous fait vibrer. Elle a son importance aussi dans une société où il est beaucoup plus facile de parler de masturbation masculine que féminine. En France, peu d’artistes se sont essayés à l’exercice de mettre des mots sur la masturbation féminine. Forcément, on pourrait citer Yelle qui, il y a de ça presque 10 ans, nous offrait La Musique et puis… Ben pas grand chose en fait.

Heureusement Diamant est arrivé : banger féministe, hymne à l’amour et à la libération de soi, le titre détonne dans une production musicale souvent trop lisse. De la même manière que Yelle, Emmaï Dee utilise un univers et une métaphore aussi décalée qu’évidente pour parler du plaisir de soi, du plaisir pour soi. Et au final, ce Diamant-là nous brûle les doigts et il était grand temps de lui offrir un écrin à sa hauteur. C’est désormais chose faite.

Pour ce faire, Bagarre s’est associée à Marion Dupas, déjà à l’œuvre sur l’exceptionnel clip de Dickmatized de Kiddy Smile. Le clip met en scène la quête d’une jeune femme et ses recherches du plaisir solitaire, de sa chambre en passant par sa salle de bain, cette obsession, cette pulsion sans cesse repoussée, empêchée, refoulée jusqu’à atteindre les cimes du bonheur, entourée du groupe. Le clip permet aussi au groupe de pointer du doigt des sujets qui lui sont chers comme le carcan familial oppressant ou la société de consommation qui nous prend toujours un peu plus pour des moutons sans cervelle.

Traité avec humour, drôle et décalé, le clip résume à lui seul les intentions d’un groupe qu’on aime un peu plus à chaque fois : divertir, oui, mais toujours faire réfléchir. Alors n’oubliez pas, au fond de nous, on a tous un diamant qui brille !

PS : En bon petit blagueur, on a bien évidemment choisi la seule photo avec l’index en l’air !


photo : Pierre-Emmanuel Testard

 

Futur maître du monde en formation.
En attendant, chevalier servant de la pop francophone.