Beige 70 : Cola Boyy ouvre le club à tous

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Cette année, entre son premier EP Black Boogie Neon et sa collaboration ravageuse avec Myd, Cola Boyy nous aura fait groover comme jamais. Pour bien terminer l’année, il nous offre un clip pour l’excellente Beige 70, bien décidé à offrir un espace de paroles à une idée qui semble si simple et qui est pourtant si compliquée à mettre en place : Le Club pour tous.

 

A la vague parallèle, on aime pas trop parler de la vie privée des musiciens, sauf si elle est intrinsèquement liée à la musique d’un musicien. Chez Cola Boyy ça n’avait pas été le cas jusque-ici, sa musique jouissive et groovy au possible, n’avait jusqu’à présent aucun lien réel avec la vie de Matthew Urango. Son premier EP est une bombe disco qui ferait danser même le plus timide des hommes (et c’est le plus timide des hommes qui vous parle), elle est un enchantement qui prête au relâchement.
Mais ces cinq chansons constituent aussi des titres issus de son passé comme il l’a avoué lui-même. Le garçon est très très politisé et a décidé d’utiliser sa popularité pour défendre des causes qui lui sont chères. Alors on ne sait pas de quoi l’avenir musical de Cola Boyy sera fait, mais avec le clip de Beige 70 c’est clairement Matthew qui utilise sa musique au service d’une cause qui le touche plus qu’un autre : la défense et la mise en valeur des personnes avec un handicap.
C’est ainsi qu’il nous présente dans cette vidéo un club idéal, ouvert à tous où chacun est libre d’être ce qu’il est, de rêver, de vivre, de rire ou de danser.
Le message est fort, percutant et utile. Il est surtout bien aidé par la mise en scène subtile de Pablo Padovani qui nappe son histoire d’une ambiance 70’s à souhait, que ce soit dans les décors, les tenues ou les ambiances (mention spéciale à l’affiche de Valérie Giscard D’estaing). Là ou certains auraient foncer dans le tas comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, la vidéo rend le message évident de part sa douceur, son humour et sa tendresse tout en présentant un Cola Boyy tout en classe et plus crooner que jamais.
Bref vous l’aurez compris ici plus que la chanson c’est le message derrière la vidéo qui importe. La politique selon Cola Boyy ou comment mener le combat par la musique. Brillant et nécessaire.