Ce qu'il ne faut pas rater aux Nuits Botanique 2018

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Du 25 avril au 11 juin, les Nuits Botanique fêteront leur vingt-cinquième anniversaire. Une jolie manière donc d’ouvrir la saison des festivals en grande pompe : une pils dans une main et le programme dans l’autre. Petite sélection des cinq concerts qui nous excitent le plus. Et de tous les autres où vous nous trouverez.

1/ Veence Hanao + Le Motel – 1 & 2 mai @ Grand Salon
Après cinq ans d’absence pour raisons médicales, Veence Hanao fêtera son retour les 1er et 2 mai au Botanique pour un double concert avec son nouvel acolyte Le Motel (qu’on retrouvait déjà aux côtés de Roméo Elvis, Yellowstraps, etc.). Ils y présenteront BODIE, leur premier album commun, dont la sortie est prévue le 23 avril.

 

2/ Juliette Armanet + Voyou (+ Aurel + Pomme) – 27 avril @ Chapiteau
Le public risque d’être présent en masse ce soir-là pour assister à l’histoire d’amour entre Juliette Armanet et son piano. Pour la deuxième année consécutive, elle présentera son premier long format Petite Amie aux Nuits. A la folie, à la folie.

Aurel (Paon, Lucy Lucy, Sonnfjord, etc.), Pomme et notre chouchou Voyou se joindront à la fête. Récemment signé sur le label Entreprise, Voyou présentera (en plus de ses pas de danses habituels) son premier EP On S’emmène avec Toi, une petite merveille de cinq titres à l’efficacité imparable.

3/ Lucy Dacus (+ Ought + Hater) – 2 mai @ Orangerie
Avec son premier album (No Burden, 2015), Lucy Dacus avait déjà convaincu pas mal de monde qu’elle était une (jeune) artiste indie rock à suivre. Elle sort aujourd’hui un deuxième LP (Historian) chez Matador Records (Car Seat Headrest, Kurt Vile, QOTSA,…) et c’est un grand oui. Plus beau, plus intense, plus travaillé, Historian est un album brillant et nuancé. Un des plus chouettes disques de ce début d’année. On vous en parlait ICI.

Ce soir-là, elle partagera l’affiche avec les Canadiens d’Ought et Hater.


4/ Porches + Pale Grey  – 29 mai @ Rotonde
Affiche doublement alléchante puisqu’elle rassemble Pale Grey – qui présentera la version live (nettement plus dark que la version studio) de Waves, son sublime dernier album – et la synth-pop du jeune New Yorkais Porches.

5/ Insecure Man + Yellow Days – 27 avril @ Orangerie
Faites bosser le guitariste de Fat White Family avec un membre de Childhood et sortez leur premier album – enregistré dans le studio de Sean Lennon –  chez Fat Possum. Vous obtiendrez Insecure Men. Et sans surprise, c’est du tout bon rock à l’anglaise. Avec eux ce soir-là, le plus chillax Yellow Days, pseudonyme du jeune George Van Den Broek (songwriter, comme son nom ne l’indique pas, made in UK), qui propose une pop dark et lancinante façon King Krule.

Chauvinisme de base

Chauvinisme oblige, on sera aussi au premier rang des shows d’Angèle (bah oui), Run Sofa, Ulysse et Yellowstraps (qui partageront l’affiche avec Otzeki), des cool kids d’It It Anita, de Rodolphe Coster et son band qui présenteront un show inédit spécialement mis en place pour les Nuits et de BRNS, qui s’offrira un double set, dont un en collaboration avec Ropoporose.

On se gavera aussi de pop francophone avec Blondy Brownie (qui partagera le chapiteau avec Bagarre) et Mortalcombat, qui présentera son bien chouette premier EP Vacances en France juste avant le concert de Feu! Chatterton. On est aussi hyper impatients de découvrir le live d’Ebbène (aka Ben Baillieux, qu’on avait pu voir dans The Tellers, PAON, etc.) dont les trois seuls titres publiés nous ont déjà convaincu.

Côté électro, le label City Tracks s’offrira la Rotonde le 4 mai pour y présenter une version live band du set d’Haring (accompagné de Monolithe Noir et d’Antoine Flipo de Glass Museum) et l’excellent Rari. Pour  le rap noir jaune rouge, c’est Labrique qui régale avec Swing de l’Or Du Commun, Lous & Primero et Blu Samu, qu’on aime beaucoup.

Et n’oublions pas

En vrac et sans ordre de préférence, on n’oubliera pas non plus d’aller voir Mélissa Laveaux, Fakear, la triple soirée L’Impératrice + Faire + Pépite, Chaton, Malik Djoudi, Eddy De PrettoJulien Doré qui s’offre le BOZAR pour un concert acoustique, le jeune Tim Dup,  Superorganism, le rappeur canadien Loud et Charlotte Gainsbourg. On a de quoi faire.

J’aime bien les disques et la phrase « ils sont allés au dancing ». Je fais des podcasts (Cuistax, checke sur iTunes) et des pâtes aux lardons.