Cinq dates à ne pas rater en mai au point éphémère

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

En mai fait ce qu’il te plait. Nous ce qu’on te conseille en mai, c’est de faire plein de concerts. Et des cools tant qu’à faire. Pour t’aider dans cette quête de l’instant parfait, on t’a sélectionné cinq dates à faire au point éphémère histoire de bien kiffer le mois de mai, le printemps et les petits oiseaux qui reviennent.

 

RAT BOY – 6 mai

Derrière Rat Boy se cache Jordan Cardy, jeune anglais d’une vingtaine d’années et déjà deux albums au compteur. Pur produit de son époque, le garçon ne connait pas le terme de genre. De la pop au hip hop en passant par le punk tout passe à la moulinette du garçon qui viendra présenter son nouvel album INTERNATIONALLY UNKNOWN aux bonnes effluves de la musique américaine des années 90. Pour avoir déjà croisé la route du garçon en live, on peut vous promettre un bon moment de bordel et de nonchalance réjouissante. Le genre de moment à ne pas rater surtout que le garçon porte son lot de titre plus que sympathique comme Don’t Hesitate ou Laidback.

LOYLE CARNER – 14 mai

On le sait, c’est déjà complet. Et depuis longtemps. Mais quand même, on tenait à vous rappeler que le petit génie du rap anglais sera de passage au point éphémère ce mois-ci. Il viendra y présenter son album Not Waving, But Drowning avec lequel il nage clairement au dessus de la mêlée (sans mauvais jeu de mots). On attend avec impatience le débarquement de cette tornade sur scène, chacun de ses concerts étant un vraiment moment de relâchement et de pure énergie.

CTRFCN + CORPS – 15 mai

On parlait de tornade juste avant, mais le lendemain c’est le chaos qui risque de s’abattre sur le point éphémère. Groupe aussi musical qu’il est visuel, Contrefaçon a pour ambition de nous foutre une bonne branlée et de nous pousser à faire la fête. Avec des titres tels que R.Max, Danser Penser ou la plus récente Halo, la mission est plus que réussie et on ne cache pas notre impatience à découvrir le collectif sur scène. Un petit conseil tout de même: venez tôt. En effet, c’est CORPS qui ouvrir la soirée et on ne peut que vous conseiller de ne pas rater le duo qui nous a déjà mis des bonnes tartes sur scène et dont le morceau Sur L’autoroute tourne en boucle dans nos oreilles depuis sa sortie.

DRUGDEALER – 16 mai

Trois soirs et trois ambiances. La sainte trilogie de la diversité se conclura ce jeudi 16 mai avec Drugdealer. On était déjà fan de The End Of Comedy, on est clairement tombé amoureux de Raw Honey. On ne manquera donc pas le passage de Michael Collins et son collectif pour ce qui s’annonce comme une véritable hors du temps, coincé dans une bulle musicale qui fera clairement l’effet d’une DeLorean (les fans de retour vers le futur nous comprendront). Et même si ses invités vocaux ne seront pas présent on a aucun doute sur le fait que des titres comme Lost In My Dreams, Fools ou Honey emporteront le public avec eux. Et nous aussi, puisqu’on y sera forcément.

HERVE – 20 mai

Parmi les belles promesses de la nouvelle chanson français, on met une pièce sur Hervé. Le garçon dévoilera son premier EP Mélancolie FC, la date sera donc l’occasion de fêter en fanfare la sortie de ce premier effort. L’occasion aussi d’enfin faire une date sur son propre nom et de proposer un show à son image, entre force et émotion. Le garçon nous a promis quelque chose de spécial et on l’attend de pied ferme, lui qui nous a déjà séduit que ce soit lors des inouis du printemps de Bourges ou en première partie de Cléa Vincent. Le rendez vous est donc pris.