(CONCOURS) Angèle + L'Impératrice @ Fifty Fifty Session

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Tamino, Ulysse, Lomepal, Eddy De Pretto, Loyle Carner, Coely, Peter Peter, Tim Dup, Témé Tan : chaque mois, les Fifty Fifty Sessions organisent à Bruxelles une soirée au line up doublement alléchant. La prochaine aura lieu le 31 janvier et rassemble la pétillante Angèle et les très cool L’Impératrice. La Vague Parallèle vous offre 2×2 places pour l’événement. Trois possibilités pour tenter votre chance : Facebook, Twitter ou Instagram.

Angèle

Alors qu’elle n’avait encore presque rien à montrer, la presse et les professionnels s’emballaient déjà sur elle. Il faut dire qu’elle a un sacré pedigree, et pas seulement familial (Roméo Elvis, Marka, Laurence Bibot). Après un cursus au mythique Jazz Studio d’Anvers -elle est venue au chant par le piano-, Angèle s’est essayée à la meilleure école qui soit, celle des cafés où elle est allée travailler au corps une assistance épatée par le culot de cette piquante petite nana à qui rien ne semble faire peur. Pas même le public du rappeur Damso ni celui des soeurs Ibeyi, dont elle assure la première partie des tournées avec ses propres munitions : une série de bonbons acidulés, tout à fait irrésistibles. The next big thing.

L’Impératrice

Adoubée par les critiques et vénérée par les mélomanes, l’Impératrice nous faisait languir d’un premier album, ne nous offrant que des EPs envoutants, swinguant entre funk, pop, french house et disco. Le premier album Matahari sortira le 2 mars. Son Altesse nous a fait l’honneur de nous dévoiler trois extraits: la petite disco Matahari, l’instrumentale planante  La-haut et le poétique et épuré Erreur 404. L’impératrice sera de retour en Belgique le 2 mai pour les Nuits Botanique.
D’agitations tropicales en safari lunaire, Sa Majesté est une odyssée sensuelle à elle-seule. Sous sa pop tendre et ses cils synthétiques bat un coeur disco, une machine fiévreuse à faire danser le plus réfractaire des infidèles.

J’aime bien les disques et la phrase « ils sont allés au dancing ». Je fais des podcasts (Cuistax, checke sur iTunes) et des pâtes aux lardons.