Les belles perles de l'Ostreoid Festival

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

A l’heure où tous les festivals se ressemblent un peu, où toutes les têtes d’affiche tournent d’un évènement à l’autre de manière cyclique, il existe encore des rêveurs, des gens assez fous pour oser penser qu’une alternative est possible. Des gens guidés par l’amour de la musique et surtout par l’envie de la partager.

Né de la collision des esprits géniaux de chez Ostriche Records et Midnight Special Records, l’Ostreoid Festival est un nouveau rendez-vous à ne pas manquer dans la capitale française.

Divisé en deux soirées distinctes, l’événement est pensé comme une peinture actuelle de l’indie-pop hexagonale (et un peu d’ailleurs aussi), révélant toutes ses lumières, ses couleurs et son surréalisme.

La première soirée s’annonce belle, le 29 mai  à l’Espace B, avec les esthètes Ojard, qui nous avaient déjà séduit en première partie du Klub des Loosers à la Cigale et qui vous embarqueront en voyage avec leur pop de chambre aussi rêveuse que cinématographique.

Une explosion d’influences, c’est ainsi qu’on pourrait vous parler de Garçon de Plage, de son vrai nom Greg Bette, dont la musique se revendique autant de Katerine que de Mac de Marco ou Brian Wilson, rien que ça !

Pour clôturer cette petite sauterie haute en couleur, ce sont les Lulu Van Trapp qui investiront la scène pour nous caresser les oreilles de leur pop lo-fi savoureuse et pleine d’amour.

Le lendemain, c’est au Point Éphémère que l’on se retrouvera pour une soirée 100% féminine avec tout d’abord les franco-américains de Pearl & The Oysters, pour une date unique en France. Le duo nous offrira les plus belles perles  pop (oui elle est facile mais on assume) de leur premier album éponyme.

C’est ensuite Laure Briard qui prendra le relai avec sa musique guidée par la poésie, l’amour de la variété française et le rock garage. Elle a récemment rajouté une corde à son arc déjà assez pléthorique puisqu’elle vient d’enregistrer un EP  entièrement en portugais, dont elle nous présentera des extraits ce soir-là.

Enfin, est-il nécessaire de présenter Laetitia Sadier, voix mythique et tête pensante de Stereolab ? Elle  viendra défendre son dernier album, Find Me Finding You, paru en 2017 chez l’excellent label Drag City.

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, on est assez fier d’être partenaire de ce bel événement et de vous faire gagner 1×2 places pour chaque soirée de l’Ostreoid Festival. Pour ça on vous donne rendez-vous sur nos pages Facebook et Instagram.

Futur maître du monde en formation.
En attendant, chevalier servant de la pop francophone.