(EXCLU) Ali Danel et CL3MSON signent leurs retrouvailles dans un hommage aux soirées difficiles

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Il y a ceux qui ont du mal à assumer après une soirée bien arrosée et puis il y a ceux qui écrivent leurs histoires sur du papier à musique. Ali Danel et CL3MSON sont de ceux-là et se plient au jeu des confidences dans Les déboires. Ils dévoilent ce mercredi le clip de ce titre léger mais néanmoins déluré.

Une mélodie entêtante, tantôt caraïbesque, tantôt dansante, dévoilée depuis le 3 mai, voici la recette du titre Les déboires Les paroles ont des embruns fraternels et ce n’est pas étonnant si ce titre a des allures de retrouvailles. Ali Danel (23 ans) et Clément (30 ans), aka Cl3MSON, sont de la même lignée. L’un vit au Havre, l’autre s’est exilé en Martinique. Mais ce ne sont pas les près de 7000 kilomètres qui séparent les deux frangins qui les empêchent d’accoucher de cette collaboration vitaminée. Sur une partition commune ils se retrouvent pour conter les petites embûches qui surviennent lors de soirées un peu (trop) arrosée.

Après les opus Ali Danel et ses ami.e.s, puis Ali Danel en liberté, Les déboires est une pièce à conviction que le jeune homme a le goût de l’aventure. Il quitte partiellement les sonorités tantôt métissées, tantôt mélancolique qui étaient sa marque de fabrique et s’aventure sur un terrain plus pop sans être acide. Le ton est franc, la voix nonchalante d’Ali Danel gardent l’artiste dans ses cordes même s’il s’aventure “dans le fun” pour une musique qui picote.

Ce sont les paysages martiniquais qui donnent corps à ce morceau dans une vidéo aux couleurs pastels. Pas étonnant puisque c’est en Martinique, terre d’accueil de CL3MSON, que les frangins se sont retrouvés. Ils signent une auto-biographie de l’anecdotique dans un clip flambant neuf, capté par la vidéaste Laurène Graux. Les déboires n’est qu’un prélude puisqu’un nouveau titre intitulé Navires d’eau bouclera un double single dès juillet. Preuve s’il en est que s’ils n’arrivent pas à vous faire danser, les deux frères ont au moins l’ambition de vous raconter des histoire durant tout l’été.