(Exclu) La cure de Vitamine D de Pearl & The Oysters

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

À l’heure ou nous écrivons cet article, le soleil apparait toujours dans le ciel de Paris. Les températures jouent un peu au yoyo et fatalement, on se demande comment s’habiller et on finit par choisir une association qui n’a aucun sens, à savoir une chemise hawaïenne et un manteau d’hiver. Une manière comme une autre d’avoir un pied de chaque côté, entre l’été qui s’éteint et l’ombre de l’automne qui prend de plus en plus de place. Une pensée nous vient alors en tête : puisque le soleil d’été disparaitra bientôt, une cure de vitamine D s’impose forcément, pour nous mais aussi pour vous. Ça tombe bien, nous avons la solution, tout du moins celle qui conviendra à vos yeux et à vos oreilles : on vous offre en exclusivité le clip de Vitamin D par Pearl & The Oysters.

Avec ce clip, le plus américain des duos français continue de tracer la route d’un style solaire, joyeux et contagieux. L’esthétique DIY et très 60’s de leur musique prend ici corps dans un clip qui a tout d’un concept inception : faire le pastiche d’un pastiche. Ainsi, le clip s’inspire librement d’une vidéo du duo japonais Pizzicato Fivequi lui même singeait avec humour et bonheur l’esthétique des années 60. Tout y est, donc : couleurs vives, image délavée, split screen et ambiance psychédélique à souhait. Bref, une bonne delorean musicale comme on les aime. Ce clip, c’est aussi le moyen pour Pearl & The Oysters de fermer la page de leur premier album et de se tourner vers des nouvelles aventures.

Et la suite arrive beaucoup plus vite que vous ne pouviez l’imaginer, puisque le groupe a annoncé récemment la parution de son second album Canned Music chez Burger Records / Croque Macadam, pour le 23 novembre. Un nouveau titre, Mermaid Parade, est d’ailleurs déjà disponible, le groupe continuant de nous réjouir avec une musique tout à la fois mélancolique, douce et entêtante. On n’a décidément pas fini d’entendre parler de Pearl & The Oysters.

 

 

 

Illustration : Manon David

Futur maître du monde en formation.
En attendant, chevalier servant de la pop francophone.