Fauthentique de Tété : chronique garantie sans fake news

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

L’époque est à la défiance. Peut-on encore croire le monde qui nous entoure quand celui-ci est guidé de plus en plus par des grands guignoles et des tristes sires qui prennent la réalité à leur compte pour la modifier et glisser dans nos oreilles des informations aussi fausses que malfaisantes ? De petites questions pour de grandes conséquences. C’est dans cet état de fait qui continue en 2019 que Tété revient avec un album concept : Fauthentique.

Tout ce que vous allez lire ici est vrai. Du moins elle est le fait de notre vérité. Car oui, il n’existe pas qu’une vérité. Aujourd’hui, la vérité n’engage que celui qui la dicte. La vérité est multiple, mouvante et bien souvent grise. Vous voulez un exemple ? Disons qu’on a adoré Fauthentique le nouvel album de Tété et que vous l’avez détesté. Qui dit faux, qui dit vrai ? Vaste question n’est ce pas ? Un combat de vérités qui n’aura jamais de fin puisque comme toujours, la plupart des gens (nous les premiers) restent souvent campés sur leurs opinions. C’est donc armé de tous nos arguments, de notre passion et de notre amour qu’on va vous expliquer pourquoi ce Fauthentique de Tété est un bien bel album. Et on espère de tout notre cœur que vous partagerez notre vérité.

Avec Fauthentique, Tété s’invente donc un nouvel alter-ego le King Simili, le plus grand faussaire du monde. A partir de là pour la promotion de son album il se crée un univers complètement faux et fou, où il se dessine une biographie où il se transforme en jeune voyou fugueur au Sénégal, en compositeur pour Drake et Kanye West… Toujours drôle et divertissant, il met donc en place par touche ce qui sera la ligne directrice de son album : un monde où le faux finit par se transformer en vrai. Où les fakes news pullulent et détruisent, où elles profitent de la crédulité de la masse pour instiller dans les esprits des contre-vérités aussi stupides que dangereuses.
On se retrouve donc une nouvelle fois avec un album au story-telling clair, divisé par des transitions instrumentales qui pourraient donner un nom aux différents chapitres de l’aventure que nous vivons.
Ce qu’il y a de beau chez Tété c’est cette façon de constater sans juger. De poser ses réflexions sur la table pour inciter à la discussion plus qu’à la dénonciation. Il n’y a rien de vraiment politique chez Tété, car il ne se voit pas en juge mais en observateur. C’est le quotidien qui l’inspire, l’actualité et le monde qui l’entoure. A partir de ces faits, il cuisine sa musique, son style si reconnaissable où on passe de chansons orchestrées à des titres plus doux et dépouillés. Cet album est un melting-pot de la musique de Tété, on ne parlera pas de bilan mais on sent bien que toutes les influences de ses 20 ans de carrière se retrouvent dans Fauthentique.
Bien sûr les deux éléments principaux de Tété restent toujours ancrés dans son ADN, indissociables de sa musique : la poésie et l’humour sont ses  armes de dérision massive. Ils permettent de désarmer des grenades qui pourraient devenir lourdes et pesantes dans les mains d’auteurs moins inspirés. On est donc charmé par tous ces titres, variés et entrainant. On aime les intonations presque disco-folk de Blédards Célestes, on retrouve un Tété proche du Sacre Des Lemmings (notre album favori du bonhomme) sur King Simili. Alors que Votez pour moi et Week-end Sans Wifi nous font sourire tant elles nous rappelent à notre quotidien et à notre réalité, les genres se font plus mouvants sur Tout Doit Disparaitre. On aime le rythme de Summertime Blues et de Disco Solitaire tandis que Jo et Le Spleen Du Faussaire nous touchent en plein cœur

Tété trouve donc le vrai dans le faux. Faussement naïf, faussement folk, faussement pop, Fauthenthique ne se vit pas à travers des barrières mais trouve sa vérité dans l’opposé de ce qu’elle dénonce : l’authenticité. En résulte 15 titres charmants, à la sincérité sans faille et toujours guidés par cette envie de nous montrer pour nous faire penser, réfléchir et analyser le monde qui nous entoure. Une nouvelle fois, Tété nous prouve qu’on aura toujours besoin de lui, de ses chansons et de sa poésie. Pour nous c’est décidé, on a voté Tété !