How Much (You Want Her) clôture l'aventure Rust & Gold d'Isaac Delusion

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

C’est toute une aventure un album pour un groupe. D’abord on y pense, on prend des notes, on collectionne des idées, des mots, des riffs, des pensées. Puis on le construit, patiemment, avec amour, on le fait grandir afin de l’offrir au monde et aux gens qui veulent l’écouter. Ensuite, on le défend, en promotion puis sur les routes, inlassablement, on le fait vivre, on le fait même évoluer parfois, on le change, sans le trahir, toujours avec le coeur et la sensation qu’il est nécessaire que comme un humain, la musique évolue. Et puis vient le temps de lui dire au-revoir, de clôturer le chapitre pour en ouvrir un autre. On cherche alors un moyen de le faire correctement, comme on taperait sur l’épaule d’un pote qui s’apprête à prendre un train qui risque de nous séparer pour un bout de temps.

L’aventure Rust & Gold d’Isaac Delusion fut belle. Un album sublime, conquérant, qui affirmait un style tout en ouvrant des portes encore inexplorées. Il fut aussi grandement cinématographique, tant chaque clip fut pensé comme une aventure, un court métrage et une exploration visuelle de thèmes musicaux. Pour conclure cette aventure, le groupe a donc décidé de s’offrir un dernier clip, offrant des images à la très groovie How Much (You Want Her).
Après avoir explorer le monde avec des escales en Sibérie, en Thaïlande et à Los Angeles, Isaac Delusion revient aux sources avec une vidéo tournée en région parisienne par Thibault Della Gaspera. Les ambiances disco-funk de la chanson se frottent donc au bitume, au kebab et au besoin de liberté de ses deux héros en quête d’émancipation et d’évasion. Le bruit et le quotidien face à la douceur et l’aérien. Un mélange des genres explosifs, filmé au plus près des corps et des visages, baigné par le son des motos qui hurlent et chahutent.
Et les deux se rejoignent lorsque ses deux héros fuient vers le soleil couchant, plein de cette liberté et de cet enthousiasme qui forme la jeunesse, de la même manière qu’Isaac Delusion s’éloigne de son Rust & Gold pour partir vers la création d’un nouvel album en court d’écriture. Le chapitre se referme, une nouvelle aventure se prépare. Vivement la suite.

 

 

photo : Hellena BURCHARD