L’air frais De La Montagne

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Quand on décide de nommer son groupe De La Montagne, il faut être certain de deux choses : la première, c’est de ne pas avoir peur que sa page Facebook  se perde dans les méandres de différents sites de stations de ski. La seconde c’est d’être doté d’un humour ravageur.

Lorsqu’on lit leur fausse biographie – ils auraient été élevés dans une micro société matriarcale située dans les Hautes-Alpes – et qu’on voit que leur premier album s’appelle finalement Hors Piste, on réalise alors que leur folie n’a pas de limite, tout comme leur humour et leur talent. En bref, ils ont tout pour nous plaire.

Mais qui sont-ils exactement ? De La Montagne, c’est l’association de Camille et Alto, deux musiciens un peu fous, bien décidés à donner un coup de pied dans la fourmilière pop actuelle et à imposer leur marque de fabrique. Et c’est plutôt réussi, tant Hors Piste respire la fraicheur, la folie et l’amour.

En 7 chansons, les deux acolytes nous emmènent en voyage dans leur monde délirant. On y parle d’histoires d’amour sur fond de forums dédiés à la passion du scooter (Scooter Forum) et d’un orang-outang surfeur et fan de nouilles instantanées (The Last Orang-Outang). On y croise aussi les dragons de Myazaki, Missy Elliott et Mariah Carrey, et on danse dans des PMU dont le sol est recouvert de tickets perdants de jeux de hasard.
Les influences sont actuelles et chaque chanson est une pastille, une histoire, parfois douce amère mais toujours portée par une mélodie entrainante et un optimisme. Les synthés se mélangent aux guitares parfois discos, les rythmes sont saccadés, souvent influencés par les rythmiques africaines, le tout enrobé d’un son électro du plus bel effet. La voix de Camille change de textures – légère, habitée voire sauvage – mais toujours pleine des émotions qui font un premier album.
Le disque se termine sur une plage instrumentale absolument sublime nommée Chien, qui nous emporte dans son univers rêveur et ouateux et qui ne nous donne envie d’y revenir tant nos pieds refusent d’arrêter de bouger.

On pense parfois à Yelle sur les tracks en français, et à tout un tas de références électro-pop anglo-saxonnes mais au final, la musique de De La Montagne respire la nouveauté et la folie douce de ses deux membres, habités par la musique pour notre plus grand bonheur.

Si l’album se nomme Hors Piste, celui-ci ne sort jamais des sentiers du bon goût. A l’heure où les stations de ski tournent à plein régime et où la neige pointe un peu le bout de son nez, on ne peut que vous conseiller de vous laissez tenter par le joli bol d’air frais De La Montagne, une dose de positivité et de bonheur parfaite pour combattre le froid glacial de l’hiver.

Futur maître du monde en formation.
En attendant, chevalier servant de la pop francophone.