Les clips de la semaine #16

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Les clips de la semaine, c’est votre rendez-vous du dimanche. Pour faire passer votre gueule de bois et pour adoucir votre week-end, on vous sélectionne les dix clips qui ont fait l’actu de ces derniers jours. Les clips de la semaine épisode 16, c’est maintenant.

Papooz – Theatrical State of Mind

On entame cette sélection hebdomadaire avec le clip d’un morceau tiré de l’un des disques qu’on a le plus aimés ces dernières semaines, Night Sketches de Papooz. Le plus groovy des duos français revient sur nos écrans avec Theatrical State of Mind, une vidéo réalisée par Pablo Padovani (qu’on connaît davantage sous le nom de Moodoïd) et tournée dans le magnifique Château de Tanlay. Un décor de rêve pour un clip onirique qui met en scène un scénario fantasque imaginé par Armand dans lequel Ulysse, son acolyte de groupe, incarne le roi de Bourgogne.

 

Cannibale – Do Not Love Me Too Much

On vous a déjà parlé de Not Easy To Cook, le clip complètement barré que Cannibale a mis en ligne au début du mois de février. Quelques semaines plus tard, force est de constater que les Normands ne déçoivent jamais. Dans le droite lignée de l’excellent disque qu’ils ont sorti à la fin de l’année dernière, les cinq garçons viennent de dévoiler une nouvelle vidéo pour le titre Do Not Love Me Too Much. Au programme : une épopée sous acide qui débute avec des chants de grenouilles et se termine par un bad-trip dans un sous-bois. Vous n’avez rien compris ? Nous non plus, et c’est peut-être ce qu’on aime le plus chez Cannibale.

 

Fantastic Mister Zguy – Someone to Lean On

On n’était pas peu fier de vous présenter en exclu New York City, ode à la grosse pomme de Fantastic Mister Zguy. On retrouve le prince de la lo-fi française pour un deuxième extrait du touchant album King Shrimp, baptisé Someone to Lean On. On y retrouve ce bon vieux Zguy errant dans les rues de New-York à la recherche d’une fille avec pour seule aide une photographie. Fort à propos, la chanson traite d’une page que l’on doit tourner sans remords au moment de réaliser que l’autre a refait sa vie. Des paroles qui contrastent avec une grille d’accords majeurs pour un résultat qui fait remonter ce doux sentiment de nostalgie heureuse.

 

-M- – Grand Petit Con

-M- fait rarement les choses à moitié. De son album Lettre Infinie, sorti le 25 janvier et déjà disque d’or, Matthieu Chedid avait d’abord présenté une collaboration avec Thomas Bangalter des Daft Punk, ce qui laissait présager de bien des surprises pour ce nouvel album. Cette semaine, le guitariste et chanteur a récidivé avec la vidéo de Grand Petit Con, réalisée par le génial Michel Gondry, qui a entièrement dessiné, découpé puis animé les décors et les personnages qui composent le clip. Un résultat original et haut en couleurs, qu’on vous laisse découvrir ci-dessous.

 

Bandit Bandit – Maux

Qui a dit que le rock français était mort ? En tout cas, pas nous ! Si la boussole des tendances musicales pointe plutôt vers la pop ces derniers temps, vous pouvez compter sur nous pour rester attentifs aux petites pépites rock qui pointent le bout de leur nez. Cette semaine, on vous présente Bandit Bandit, un duo fraîchement débarqué sur la scène rock de l’Hexagone. Pour son premier titre, Maux, le tandem dévoile un clip psychédélique qui fait écho aux gros riffs de guitare et à ces voix qui s’entremêlent, évoquant une rencontre enflammée Black Angels et Grand Blanc. Percutant et prometteur.

 

Salut c’est cool – Les humains

Les enfants terribles de la techno française sont de retour. Récemment signés chez Pain Surprises, les garçons de Salut c’est cool en ont profité pour travailler avec Jacques sur leur nouvel album, Maison, qui sortira le 26 mai prochain. En guise d’aperçu de cette alléchante collaboration, le groupe vient de dévoiler Les humains, un morceau techno complètement perché dont le clip hilarant a égayé notre fin de semaine. On préfère vous prévenir : les garnements ne se sont pas calmés, bien au contraire. Pour notre plus grand bonheur.

 

Roméo Elvis – Normal

Mais qu’arrive-t-il à Roméo Elvis ? Bien loin de son habituel ton léger et enjoué, le rappeur belge avait surpris avec Malade, le premier extrait de son nouvel album. Cette semaine, le frère d’Angèle a mis en ligne Normal, un clip sombre, violent et torturé dans lequel on le retrouve dans un manoir inquiétant, aux prises avec les affres de la célébrité : la drogue, l’argent, l’alcool et la solitude. Un tournant étonnant qui laisse présager d’un album plus sérieux et intimiste que ce qu’on aurait pu attendre;

 

H-Burns – Tigress

Il y a quelques semaines, on laissait H-Burns en bien mauvaise posture, kidnappé par une famille de white trash et menacé d’un fusil sur la tempe. Visiblement, le rock drômois s’en est tiré puisqu’il revient cette semaine avec le clip Tigress, tiré de son nouvel album, Midlife. La vidéo met en scène une romance par textos qui se termine… mal. Sans vouloir vous spoiler, on insistera tout de même sur la morale de l’histoire : ne téléphonez pas au volant. C’est important.

Villevieille – Hier

Ce qu’on aime chez Villevieille, c’est la liberté qui se dégage de sa musique. Tantôt onirique, tantôt énergique, sa pop navigue entre les genres et les registres sans jamais s’égarer. Cette fois, c’est du côté de la douce mélancolie que le garçon est allé puiser l’inspiration de son nouveau titre, Hier. Balade vaporeuse et délicieusement nostalgique, le morceau s’incarne à merveille dans le clip qu’a réalisé 1983 pour l’occasion, et dans lequel on suit un petit garçon qui suit le fil de ses souvenirs d’enfance, avant de rencontrer l’homme qu’il est devenu.

Worakls – Entrudo

Son élégante musique électronique squatte nos playlists depuis si longtemps qu’on en avait oublié qu’il n’avait jamais sorti d’album. Après près de dix ans de carrière, Worakls a présenté son tout premier album, Orchestra, au début du mois de mars. Cette semaine, il a dévoilé le clip de l’un des morceaux du disque, Entrudo, réalisé par Bruno Mathé sous la forme d’une mini docu-fiction retraçant le parcours d’un photographe en Thaïlande. On vous laisse vous plonger dans cette épopée rythmée et dépaysante, et on vous dit à la semaine prochaine !