Les clips de la semaine #17

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Les clips de la semaine, c’est votre rendez-vous du dimanche. Pour faire passer votre gueule de bois et pour adoucir votre week-end, on vous sélectionne les dix clips qui ont fait l’actu de ces derniers jours. Les clips de la semaine épisode 17, c’est maintenant.

Las Aves – You Need A Dog

On entame cette sélection hebdomadaire avec un retour jouissif et radical, un retour qu’on attendait beaucoup, celui du génial trio Las Aves. Presque trois ans après leur dernier album, Die In Shanghai, les Toulousains présentent You Need A Dog, premier extrait d’un nouveau disque à venir. Réalisée par Jules Cassignol, l’un des trois lascars, la vidéo met en scène un chagrin d’amour déjanté et plein d’ironie, dont la morale tient en ces quelques mots : tu veux vivre un amour passionné et inconditionnel ? C’est un chien qu’il te faut. Il fallait y penser.

 

Clara Luciani – Nue

En début d’année, Clara Luciani nous avait déjà gâtés. Quelques mois à peine après la sortie de son premier album, Sainte-Victoire, la Martégale en a dévoilé une réédition enrichie de quelques titres. C’est dans ce nouveau disque qu’on a découvert Nue, un titre touchant dans lequel elle évoque sa vie sentimentale en dehors du feu des projecteurs. Pour son clip, Clara Luciani s’est offert un duo avec Arthur Teboul, chanteur de Feu! Chatterton, dans une vidéo pleine d’humour et de tendresse qui vibre au rythme de cette basse irrésistible et au gré du jeu des deux tourtereaux.

 

James Blake – Barefoot In The Park (feat. Rosalía)

La vie ne tient parfois qu’à un fil, et ce n’est pas James Blake qui dira le contraire. Dans son nouveau clip, le crooner britannique explore, en compagnie de Rosalía, la trajectoire de deux êtres destinés à ne jamais se croiser. Barefoot In The Park fait le récit de ces destins croisés, finalement réunis par un événement funeste, au gré de cette mélodie obsédante portée par les voix des deux artistes. Un coup de maître mis en images par Diana Kunst et Mau Morgo, pour ce qui restera comme l’une des plus jolies pièces de la discographie de James Blake.

 

Octavio Mai – Yeux Turquoise

Il y a deux ans, Juliette Bazenet et Johan Putet dévoilaient un premier titre prometteur, Light & Shadow, sous le pseudonyme de KØS. Depuis, ils ont changé de nom, ont choisi une autre langue et ont affiné leurs références. C’est donc sous une nouvelle identité, celle d’Octavio Mai, que le duo vient de dévoiler Yeux Turquoise, petite douceur pop dont le clip met en scène une étrange romance nocturne. Pour découvrir La nuit reviendra, le nouvel EP du groupe, on vous donne donc rendez-vous le 6 juin prochain sur la scène du Hasard Ludique.

 

Hot Chip – Hungry Child

Cette sélection hebdomadaire est décidément placée sous le signe des relations amoureuses tumultueuses. Avec leur nouveau clip, les Anglais de Hot Chip dévoilent la bande-son rythmée et énergique d’un couple sujet à des disputes incessantes, dans une vidéo brillamment réalisée par Saman Kesh. Hungry Child, c’est son nom, est le premier extrait de A Bath Full Of Ecstasy, le septième album du groupe qui paraîtra le 21 juin prochain. Pour voir Hot Chip en concert, on vous donne rendez-vous dès demain au Trabendo et le 7 décembre à l’Elysée Montmartre.

 

Great Mountain Fire – Look Up

Changement de décor, d’ambiance et de pays. Leur groove rappelle celui des Australiens de Parcels, leur sens de la mélodie nous fait penser à celui des Néo-Zélandais d’Unknown Mortal Orchestra et on est presque certain que notre Canadien préféré, Mac DeMarco, ne renierait pas leur élégante nonchalance. Pourtant, c’est bien de Bruxelles que viennent les cinq garçons de Great Moutain Fire. Avec Look Up, le groupe dévoile un clip poétique et entraînant, dans lequel on suit un homme qui danse un bunker glacé qui échappe aux lois de la physique, mais pas à celles du rythme.

 

Suzane – SLT

L’actualité nous le rappelle chaque jour : en 2019, la rue n’est toujours pas un endroit sûr pour les femmes. C’est de ce constat que part Suzane pour aborder la question du harcèlement, qu’il se passe en bas de chez nous, au travail ou sur les réseaux sociaux. SLT, son nouveau clip réalisé Fred de Pontcharra, met en scène ce combat quotidien marqué par les intimidations, les injonctions à se taire et les menaces. Un message percutant et salutaire de la part d’une artiste profondément ancrée dans le réel, et qui vient de dévoiler un premier EP qui porte son nom.

 

Ala.ni – Differently

Attention, découverte ! Ala.ni, c’est une voix puissante et chaleureuse, un univers coloré, une musique qui détonne, bref : une artiste qu’on a envie de suivre à tout prix. Pour présenter son nouvel album qui sortira à l’automne, la Londonienne vient de révéler le clip de Differently, un titre soul porté par la basse de Phil Simmonds et les beats homemade de Dave Crowe pour une vidéo en forme de mini-comédie musicale pleine de vie. À vrai dire, le morceau ne pourrait pas mieux porter son nom : Ala.ni fait de la musique différemment, pour notre plus grand bonheur.

 

Bronswick – La Sécheresse

Lorsqu’on parle de pop francophone, on a tendance à penser immédiatement à ces artistes qui viennent de France, de Suisse et de Belgique. Pourtant, outre-Atlantique, le genre se porte tout aussi bien. Originaire de Montréal, le duo Bronswick, composé de Catherine Coutu et Bertrand Pouyet, tisse une pop électronique portée par une voix légère et des nappes de synthé frénétiques. Leur nouveau clip, La Sécheresse, est une ode aquatique étrange et pleine de poésie, parfaite pour annoncer leur nouvel album qui paraîtra en fin d’année chez Lisbon Lux Records.

Turquoise – Chat noir

Le groupe qui clôture notre sélection des meilleurs clips de la semaine fait partie de ces petites pépites qu’on suit attentivement depuis quelques temps déjà. Turquoise a enflammé par deux fois les soirées DIVAGATION, organisées par nos soins à Bruxelles, c’est donc tout naturellement que leur nouveau clip, Chat noir, nous a tapé dans l’oeil. Le quatuor belge y dévoile une succession de plans psychédéliques, parfaits pour mettre en valeur cette shoegaze vaporeuse et planante qu’on aime tant. Pour en découvrir davantage sur leur univers, on vous donne rendez-vous prochainement pour la lecture de leur interview Mosaïque.