Les lives du Pop Up #2 : Mars Attaque

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

C’est bien connu qu’à La Vague Parallèle on aime beaucoup le Pop Up du Label. Simplement parce que c’est un lieu incontournable de la scène parisienne des musiques actuelles, mais aussi parce que l’endroit est juste trop stylé et que l’équipe est top ! Que demander de mieux ? En tant que bons habitués, on a donc décidé de consacrer un article sur les incontournables lives du mois. Le mois d’avril étant déjà bien entamé, l’occasion de revenir sur les concerts de mars.

Oré

On a commencé ce mois de mars en se rendant naturellement à la release d’Oré le 13 mars dernier, artiste qu’on adore et qu’on suit de près, à l’occasion de la sortie de son premier EP, L’EP d’Oré. Quel plaisir de retrouver Morgane, vêtue de son plus beau costume de super nana, accompagnée de Bozeck sur la scène du Pop Up du Label qui affichait complet. Et il faut le dire, le public était bouillant et s’est même retrouvé enregistré dans les nombreuses boucles dont se sert Oré dans son live. La lumineuse Oré a plus d’un tour dans son sac de super héros et a su nous emporter dans son flow si atypique et novateur, à mi-chemin entre un rap poétique et une hip hop colorée et joyeuse ! On a pu découvrir pour notre plus grand bonheur les derniers morceaux composant sont EP, Imagination, Vacances ou encore Orétrip qui compte son histoire, mais aussi chanter sur les déjà bien connues Agence Matrimoniale ou encore 1000g qui a clôturé le concert à son apogée.

Nicolas Burnage a d’ailleurs immortalisé en toute beauté cette superbe soirée. Si vous l’avez loupé, Oré vous donne rendez vous le 27 juin au Point Ephémère.

Chloé.

 

Petit Prince

Il y a des jours où tout Paris semble accueillir les artistes du moments. Ce fut le cas de ce 27 mars, avec notamment Th Da Freak au Point Éphémère ou Camp Claude à la Maroquinerie. Mais il était hors de question de manquer la venue de Petit Prince au Pop Up. L’homme de l’ombre du label Pain Surprises s’est cette-fois ci retrouvé en pleine lumière pour présenter son nouvel EP Je Vous Embrasse seulement accompagné d’un batteur et d’Emile, moitié de UTO, aux claviers. Paradoxalement, c’est dans sa modestie que l’artiste ira chercher les ressources pour charmer la petite salle du Pop Up, pleine comme un œuf. Après avoir fait patienter son public au son de Shine On Your Crazy Diamond, Petit Prince débute son set à la basse par la sublime instrumentale Le Jour Du Départ, une intro qu’il n’hésite pas à stopper un moment pour apprécier l’instant. “Grosse pression“, laisse-t-il échapper dans un sourire mi-amusé, mi-terrifié. Entre humour et timidité le long du set, c’est pourtant le public du Pop Up qui avait de quoi être impressionné. Délicieusement onirique, les compositions de Petit Prince profitent du confort de la scène pour se développer au-delà des enregistrements studios, offrants de véritables moments d’émotion au rythme des variations d’intensité.

 

Si les productions studios de Petit Prince rappellent celles de Tame Impala, la guitare beaucoup plus en avant, drapée de fuzz et nimbée d’échos nous évoque surtout David Gilmour et les Pink Floyd. Toujours à la frontière entre onirisme et décontraction, les trois lascars sur scène surprennent un public conquis avec une reprise psychédélique de Vivre Pour Le Meilleur de notre regretté Johnny national. Peu avant la fin d’un set assez court, le groupe est rejoint par Neysa, deuxième tête d’UTO, qui apporte sa signature vocale et son énergie débordante pour Un Echo Dans Le Vent. Après un final en apothéose, avec un Petit Prince au plus proche du public dans une dernière envolée à la guitare, on monte prendre une bière à l’étage afin de se remettre de ses émotions, en ayant déjà hâte d’en découvrir davantage.

Victor.

 

Charlotte Adigéry

Pour finir le mois de mars en beauté, on s’est rendu à la Pete The Monkey warm up ! L’évènement porte bien son nom, on peut dire qu’on s’est bien réchauffé ce soir-là… Comment ne pas succomber au charme de l’irrésistible Charlotte Adigéry ? Accompagnée sur scène d’un mystérieux claviériste, la chanteuse également connue sous le nom de WWWater est la dernière protégée du cultissime label Deewee, fondé par Soulwax. Entre mélodies aqueuses et rythmiques épicées, son dernier EP Zandoli, sorti début 2019, inclus le mini-tube High Lights, rayonnant de simplicité et taillé pour la scène. Et quel talent scénique ! La diva en devenir a tout simplement enflammé le Pop Up du Label et fait succomber sous son charme les quelques sceptiques qui résistaient encore à son charisme particulièrement théâtral. Charlotte est sympathique, drôle et féroce : on l’aime ! On aime également les titres Paténipat et Okashi, qui promettent de belles heures à notre nouvelle chouchou dont on suivra bien évidemment le parcours de près. Si elle passe près de chez vous, n’hésitez plus : foncez voir son show rafraîchissant. Go on, Charlotte !

Adrien.

 

Rendez-vous le mois prochain pour les Lives du Pop Up #3 d’avril qui s’annonce déjà chargé en découvertes en tout genre ! Vous trouverez toute la programmation du Pop Up du Label ici.