Les Nouveaux Horizons de Yuksek

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Nostalgie est un mot qui résonne énormément en nous en ce moment. De manière positive, cela va de soi, la nostalgie nous frappe de plein fouet pour tout un tas de raisons : le retour  des Blacks Kids avec un second album inattendu et jouissif, celui de Stupeflip après une attente de 5 ans, celui de Gorillaz avec un morceau inédit,… Finalement, le retour de Yuksek rencontre parfaitement cette idée d’excitation nostalgique: on retrouve un artiste comme on retrouverait un vieil ami perdu de vue, en se demandant ce qu’il est devenu, s’il a changé et si l’on pourrait toujours aussi bien s’entendre.

Six ans après son second album Living In The Edge Of Time, qui marquait déjà un changement radical dans le son du rémois, passant d’une electro frontale à une pop mélodique taillée pour le live, revoici donc Yuksek, qui nous présente aujourd’hui son nouvel opus Nous Horizon.

Il avait déjà teasé son retour l’année dernière avec un Sweet Addiction E.P de toute beauté, qui nous donnait déjà une bonne idée des nouveaux horizons qui seraient traversés pour l’album : groove, disco et collaboratif.
Car loin des featurings un peu bâtards de personnes travaillant par ordinateurs interposés, ce sont de vraies partages que Yuksek a envisagés pour son disque.
Si l’on peut parler des contributions vocales, forcément mises en avant, il ne faudrait pas oublier les collaborations musicales telles que Chassol ou Weekend Affair, qui sur scène comme sur l’album, participent amplement à l’ambitieux projet du rémois.

De l’EP, on retrouve 3 chansons, dont  Sweet Addiction avec Her et Make It Easy avec Monika. Des tubes au groove évident et absolument jouissif. La collaboration ne s’est pas arrêtée là puisque les deux groupes reviennent faire un petit coucou sur l’album avec les excellentes Make It Easy pour Monika et Complicated pour Her. Derrière le musicien, se cache aussi un producteur de génie dont l’intelligence musicale n’est plus à prouver et qui réussit à tirer le meilleur des musiciens avec qui il travaille. L’idée limpide de mélanger les deux voix des chanteurs de Her en est l’exemple parfait, puisqu’il permet à leurs chansons de gagner en sensualité.

S’il semble avoir le disco et la soul dans la peau, Yuksek n’en oublie pas son premier amour : la musique électronique. L’album s’ouvre ainsi sur une plage électro atmosphérique, Golden Hands, à laquelle semble répondre la dernier track du disque, Stay, en collaboration avec les rénnais de Juveniles.
Au milieu de l’album on retrouve la très électronique Keep Looking In Your Eyes, qui nous fait furieusement penser à LCD Soundsystem dans ses arrangements, ou la très spatiale Live Alone avec Roman Rappak du groupe Breton.

Mais si Yuksek est un musicien et un producteur, il est aussi chanteur, même si cette étiquette ne semble pas vraiment lui plaire. Et c’est bien dommage d’ailleurs, puisqu’il développe sur ce LP une palette vocale assez impressionnante, adaptant sa voix à chaque style et chaque chanson, nous offrant ainsi, en solo, deux des plus belles plages du disque: la très sensuelle Make It Happen et la disco-groovie Golden Age.

La musique du rémois, agit donc comme un bon vin, évoluant au fil des ans pour nous offrir à chaque fois des nouvelles saveurs, des nouvelles couleurs.
Le meilleur compliment que l’on pourrait lui faire serait de le comparer à James Murphy, tant pour sa facilité à produire des albums remplis de tubes, que pour sa volonté de mélanger les genres, de les manipuler pour en sortir la moelle et nous offrir le meilleur de chacun d’entre eux. Mais aussi pour cette faculté qu’il a d’attirer autour de lui des musiciens venus d’horizons différents pour les unir sur un projet commun.
Nous Horizon est un disque généreux, ambitieux, rempli de groove, de soul et de lumière, un album qui donne le sourire. Au final, que demander de plus ?

Futur maître du monde en formation.
En attendant, chevalier servant de la pop francophone.