Les Solidarités 2018 réunissent la crème de la crème francophone

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Ces samedi 25 et dimanche 26 août, Les Solidarités réinvestiront la citadelle de Namur pour leur édition 2018. En cinq ans, Solidaris a réussi à fidéliser un public et ériger Les Solidarités en un évènement phare de la fin de l’été en Belgique francophone. A en croire l’affiche très actuelle qui réunit ce qui se fait de mieux sur la scène francophone en ce moment, le succès n’est pas prêt de s’arrêter. 

Pour un festival niché dans une citadelle au creux de la Wallonie, l’affiche a de quoi en faire pâlir plus d’un. Les Solidarités arrivent à former un line-up homogène avec des talents issus d’horizons bien différents. La nouvelle génération francophone comme Clara Luciani ou Eddy de Pretto ravira les jeunes adultes, Lomepal, L’Or du Commun et Thérapie Taxi pourront élargir le champ et conquérir le coeur d’un public encore un peu plus jeune tandis que des noms bien connus comme Raphaël ou Julien Clerc auront le mérite de rassurer et faire venir les habitués au sein de la génération des aînés. Même si la journée du samedi bénéficiera certainement d’un public plus jeune que celle du dimanche, le festival réussit sa mission de placer le vivre-ensemble au centre de son projet.

La Vague Parallèle sera ce week-end sur les hauteurs de Namur et on vous invite à y faire de même tout en soulignant cinq actes qui mériteront le détour sur les scènes de l’Esplanade, du Maquis et du Théâtre de Verdure.

1. Lomepal

Parce que Palpal est entre le rap et la poésie chantée. Parce que sa voix est douce. Parce qu’il envoie du lourd en live, partout où il passe. Parce que ce sera idyllique dans le cadre du Maquis.

2. Clara Luciani

Parce qu’elle a la voix féminine la plus suave du moment. Parce que sa reprise de Metronomy est une pépite. Parce qu’elle sait bien s’entourer lorsqu’il s’agit de réaliser un des plus beaux albums de l’année (Sage et The Shoes, rien que ça). Parce qu’elle a ce coté rock qui manquait à la scène française.

3. Hyphen Hyphen

Parce qu’ils ont une énergie démentielle à revendre et qu’on a hâte de les voir électrifier l’Esplanade. Parce qu’on a envie de voir leur deuxième album HH en live. Parce que ça manquait un peu d’électro-pop.

4. Chaton

Parce qu’il a une utilisation intelligente de l’auto-tune. Parce que c’est un mélange entre Souchon et PNL. Parce qu’on veut encore entendre parler de Lola. Parce que Les Ardentes, ça ne nous a pas suffi.

5. Thérapie Taxi

Parce qu’on aime danser sur des hits sales. Et pour faire plaisir à Charles.

Evidemment, bien d’autres artistes méritent bien plus qu’un coup d’œil et vous pouvez retrouver l’affiche complète ici. L’occasion de voir notamment Caballero & JeanJass dont on a parlé récemment, Feu! Chatterton, Juliette Armanet ou encore Eddy de Pretto qui n’est plus à présenter et qui aura sillonné tous les festivals francophones. Au-delà de la programmation musicale très réussie, Les Solidarités, c’est aussi une Cité des enfants avec encore plus d’activités gratuites, des spectacles de rue, un Village associatif animé, un espace dédié aux cultures urbaines, mais aussi du théâtre, du cinéma, sans oublier des débats qui permettent au festival d’être un événement engagé et réfléchi. On ne peut qu’être content de voir que le nombre de festivaliers a doublé entre la première édition de 2013 et la dernière édition en 2017.

Les tickets sont en vente jusqu’au 25 août : lessolidarites.be

Touche-à-tout, gosse éparpillé, enfant de l’indietronica se découvrant un goût pour la nouvelle pop française.