Mosaïque #11 : Charles et Alain Souchon

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Dans Mosaïque, La Vague Parallèle explore les facettes cachées de ses artistes favoris pour en dresser un portrait original, esquissé à petites touches. Aujourd'hui, nous recevons un des chanteurs francophones les plus célèbres au monde, bien accompagné par son fils, chanteur sous le pseudonyme de Ours : Charles et Alain Souchon !

Une chanson qui vous rappelle vos dix ans ?

Ours : J'ai Dix Ans !

Alain Souchon : Pas mal, toi t’es fort ! Moi j’allais dire Quand Nina Est Saôule, mais c’est pas bien… Quand j’avais dix ans, il y avait Marcel Amont qui chantait Bleu, Blanc, Blond : (il chante) « Bleu, bleu, le ciel de Provence… Blanc, blanc, blanc le Goëland, le bateau blanc qui danse... Blond blond le Soleil de plomb et dans tes yeux mon rêve en bleu... ».

 

Une chanson bidon mais que vous aimez quand même ?

O : La chanson de Garou et Céline Dion, Sous le Vent. Mais d’ailleurs c’est pas bidon… J’aime cette chanson alors que c’est un truc variété un peu sucré.

AS : Oui c’est joli ! Moi dès qu’il y a des harmonies, que deux personnes chantent à la tierce, j’adore ! Même si c’est un peu cul-cul j’aime bien. Mais des chansons idiotes y’a a plein !

O : Tout ch'ti qui pisse tient s'biroute dans s’main… Les chansons paillardes on aime bien ça, les chansons du Nord !

AS : Moi j’aime le Nord, ma famille vient d’Amiens, de Douai, du Nord de la France. J’allais beaucoup en vacances là-bas, dans la vallée de la Somme. Quand je vais chanter en Belgique, j’aime beaucoup. Ours aussi ! T’aimes bien chanter en Belgique ?

O : J’adore ! J’étais à Binche il y a une semaine.

AS : Vous connaissez les Gilles de Binche ? C’est le Carnaval ! Ils ont des grands chapeaux blancs avec des cloches ! Ils dansent dans les rues de la ville.

Le morceau qui vous a donné envie de faire de la musique ?

O : Blackbird de Paul McCartney. Poser une voix sur une mélodie, toute seule, ça m’a donné envie de faire des chansons.

AS : Toute la musique des années 60, rock’n’roll, à base des 3 accords magiques que la planète entière connait. Elvis Presley, Eddie Cochran... Ça m’a donné envie de le faire parce que c’est facile !

Un morceau qui vous fait voyager ?

O : Surfin USA des Beach Boys.

AS : Une chanson de Laurent Voulzy, qui parle de son île, Amélie Colbert. 

* Hugues Auffray entre dans la pièce comme un prince, la guitare en bandoulière et un sourire immense aux lèvres. 

AS : Faut que j’aille dire bonjour parce que c’est très important ! Comment il va notre Hugues ?

* Ils commencent à jammer tous les trois. Au bout d'une dizaine de minutes, ils reviennent.

Votre dernière surprise musicale ? Quelque chose qui vous a étonné dernièrement ?

AS : Le dernier album de Christine and the Queens, qui s’appelle maintenant Chris, et que je trouve toujours très très douée. Elle fait des choses formidables, j’aime beaucoup le son de sa voix, les arrangements. Elle avait l’air d’un écureuil blessé avant, maintenant elle fait épanouie. J’aime un tout petit peu moins son personnage parce qu’il y a moins de malaise, moins de mal-être je trouve. C’est juste une petite critique superficielle comme ça, sans ça j’aime beaucoup. C’est idiot ce que j’ai dit, non ?

O : Non c’était très bien ! Pour ma part il y a cette fille, Jeanne Added, que j’aime vraiment beaucoup.

 

Une chanson qui décrirait le mieux votre personnalité ?

Alain : J'Passe pour une Caravane, d’Alain Bashung. (en chuchotant) Charles, dis Allô Maman Bobo ! Ou Foule Sentimentale !

Charles : Je sèche…

 

Si vous deviez choisir la meilleure chanson de l’autre ?

AS : Charles a écrit une chanson magnifique qui s’appelle Révèle, c’est elle que je choisis.

O : Pour mon père, je choisis La Beauté d'Ava Gardner, une chanson sur le temps qui passe…

Retrouvez notre interview plus classique de Charles et Alain Souchon ICI.

Fils caché de Thomas Mars et Dan Snaith, j’ai quitté ma ville pour la capitale. C’est une bonne situation ça scribe ?