Otzeki, le nouveau tandem discret à ne pas louper

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Ces deux-là oscillent entre rock et électro avec une intelligence rare et avec une mesure qui leur devra certainement leur succès. Ils sont cousins, ils sont britanniques et on est prêts à parier tout ce que vous voudrez qu’ils ne passeront enfin plus inaperçus en 2018. Focus sur le nouveau duo minimaliste de la vague indé qui conquit déjà les critiques. 

Si The xx et Alt-J gravitent dans des univers qui vous emportent, il est possible que vous trouviez votre compte avec Otzeki. Ces deux cousins british ne sont pas arrivés sur la scène musicale il y a bien longtemps : leur premier EP, Falling Out, est arrivé en 2016. Le second, Sun is Rising, a pointé le bout de son nez en octobre dernier pour ravir les fins connaisseurs qui avaient déjà repéré la pépite.

Joel au synthé et Mike au chant et à la guitare, les deux acolytes ont raconté avoir choisi leur nom grâce au titre d’un vieux bouquin russe qui traînait dans un pub londonien. Si l’on valide le côté aléatoire et totalement random du nom, on est surtout happés par la voix suave de Mike qui caresse les oreilles de manière aérienne sur fond de synthé organique. Dans Falling Out, on ne peut que souligner l’intensité du titre éponyme ainsi que de Prothestic Limb, lancinante à souhait. Dans Touch, un son balancé entre les deux EP, on aime particulièrement le coté plus rèche de la voix de Mike assorti de rythmes distendus dont ils ont le secret. Leur dernier EP est tout aussi prometteur : on y retrouve cette texture dream-pop dans Sun is Rising, un coté un peu plus club dans So Far From You et dans Anxious une voix percutante à la MGMT. Comme si cela n’était pas suffisant, ils sont remarquables en live (ils ont déjà tourné un peu en Europe fin de l’année dernière, notamment aux Beautés Soniques à Namur et au Reflektor à Liège en première partie de Her, ndlr), l’interprétation et la dévotion du chanteur n’étant déjà plus à prouver. Alors qu’ils annoncent sur leur Instagram qu’ils comptent revenir en force en 2018 après une petite période silencieuse, on ne peut que leur faire passer un message : Otzeki, dépêchez-vous de continuer à nous faire planer.

En bonus : leur excellent passage dans les sessions de Monte le son sur France 5.

 

 

Touche-à-tout, gosse éparpillé, enfant de l’indietronica se découvrant un goût pour la nouvelle pop française.