Pion annonce le déluge

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Il y a quelques mois, on vous parlait de Pion, pas vraiment nouvelle signature du label Entreprise, mais véritable folie musicale en devenir. Un premier EP hallucinant et guidé par l’halluciné, Sympacide, avait à la fois éveillé notre curiosité et émoustillé nos tympans toujours à la recherche de choses différentes et couillues. Aujourd’hui, le trio revient et confirme ce que l’ont pensait déjà : oui, ils sont barges et oui, ça fait du bien.

Nouvelle transmission du futur : revoilà Pion. Si Sympacide les plaçait en gladiateurs en route vers le Colisée, c’est en prophètes qu’ils reviennent avec Déluge. Avec ce nouveau titre, le groupe marque une nouvelle étape et dévoile une nouvelle pièce de son puzzle musical qui reste encore bien mystérieux. On en reste à nos premières impressions, à savoir que Pion nous prépare son opéra rock du XXIème siècle. Aussi influencé par le psychédélisme que par les opportunités électroniques que peuvent offrir les évolutions technologiques, dans ses arrangements, c’est vers l’Antiquité, le passé et la spiritualité que Pion trouve un terreau parfait pour ses paroles dans lesquelles l’Apocalypse s’approche de plus en plus.

Tout détruire pour mieux tout reconstruire, Pion détonne dans un univers musical de plus en plus calibré, offrant trop souvent des copies de copies de copies. Ici, le trio parisien a décidé de laisser échapper sa folie avec bonheur, offrant un titre aussi lancinant qu’hypnotique, qu’on imagine comme la parfaite ouverture de l’album à venir au printemps 2019. Pour accompagner ce nouveau titre, le trio a fait appel à Appolo Noir et Iñigo Montoya pour lui offrir des relectures radicalement différentes. Si le premier s’enfonce vers des terres industrielles et martiales, offrant un remix tout en puissance, c’est le second remix qui nous frappe clairement, offrant du titre une vision lancinante et rêveuse, qui met en avant les cuirs entraperçus dans le titre et l’emmène vers un univers plus léger et émotif. Pour l’image, Pion s’est associé à Valerian 7000 pour un travail graphique aussi impressionnant qu’intrigant et qui, on l’espère, n’est que le début d’une association bien sentie.

Pion sera en concert à l’Olympic Café le 9 novembre et aux Transmusicales de Rennes le 8 décembre. Pour avoir déjà assisté à leur folie scénique, on ne peut que vous conseiller d’aller les découvrir rapidement, la claque est garantie.

Futur maître du monde en formation.
En attendant, chevalier servant de la pop francophone.