Propulse 2018 : les bonnes graines (+ CONCOURS)

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Comme chaque année depuis 2012, le Propulse s’installera fin du mois au Botanique pour trois jours de concerts. Les 31 janvier, 1er et 2 février, quinze groupes se relaieront sur les scènes de la Rotonde et de l’Orangerie. Petite sélection des jeunes pousses à ne pas manquer.

La Vague Parallèle vous offre 2×2 places pour chaque soirée du festival. Pour participer, ça se passe sur notre page Facebook.

June Moan

31 janvier – 20h
Si l’on avait déjà pu voir Aurélien Auchain dans (feu) Mountain Bike, c’est en solo qu’on pourra le découvrir au Propulse. Son premier EP Twenty sortira en mars sur le label dear.deer.records. Sans vouloir vous aguicher, c’est un trois titres qu’on pourrait ranger entre Elliott Smith et Mac DeMarco.

Leonore

31 janvier – 21h40
Pour avoir vu Leonore en live acoustique il y a quelques mois, on vous promet deux choses : c’est doux et c’est beau. Elle sera  ici accompagnée de ses musiciens pour présenter les morceaux de son prochain EP, dont la sortie est prévue en mars. Il succédera à son premier album dreampop Phoenix, paru en 2015.

TOTM

31 janvier – 22h30
Jolie claque à se prendre en live, quelque part en folk et post-rock. Doux et violent à la fois.

One Horse Land

1er février – 20h
L’occasion de découvrir en live le second album du groupe, Interesting Times. One Horse Land avait déjà présenté le single phare du disque il y a quelques mois, en demandant à plusieurs autres formations qui n’avaient jamais entendu le titre (Leonore, Kings of Edelgran, Azerty,..) de le reprendre seulement sur base des paroles et des partitions. C’était bien. Et ça s’écoute ICI.

Mont Echo

1er février – 20h50
Dans le son de Mont Echo, un peu de Radiohead, beaucoup de noirceur et pas mal d’introspection. Pour l’instant, seuls deux titres sont disponibles sur Internet mais le live du groupe (composé notamment de membres de Girls In Hawaii / It It Anita et Bacon Caravan Creek) promet d’être un assez beau moment grâce à une scénographie signée Lily Rensonnet et Simon Médard.

Annabel Lee

2 février – 20h
Wallflowers, le premier EP d’Annabel Lee a beaucoup (beaucoup) tourné chez nous l’an dernier, et on est plutôt impatients de revoir le groupe sur scène, où la candeur post-adolescente des titres se transforme en énergie punk.

Shungu

2 février – 21h40
CV impressionnant pour le beatmaker Shungu : invité par Boiler Room en 2016, aux côtés de Swing (l’Or Du Commun) sur son EP Marabout, présent dans l’expo Yo (Bozar),… Son live sera une découverte totale pour nous, et on a plutôt hâte. Côté morceaux studio, peu d’extraits récents, malheureusement, mais son album A Black Market Album sortira dans le courant de l’année.

Endz

2 février – 22h30
Voix, guitare, basse, batterie. Endz fait simple et efficace en offrant un retour dans les nineties à coups de basse sautillante et sur fond de guitares shoegaze. Second album prévu cette année.

J’aime bien les disques et la phrase “ils sont allés au dancing”. Je fais des podcasts (Cuistax, checke sur iTunes) et des pâtes aux lardons.