Tourtoisie frappe fort avec Populous 3

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Le samedi 29 septembre dernier, la prolifique association Tourtoisie, dont nous avons déjà parlé ici, conviait une partie de l’équipe de La Vague Parallèle à la troisième édition de son format pop : le bien nommé Populous. Nous avions donc rendez-vous au Hasard Ludique, désormais leur seconde maison, en compagnie d’une programmation alléchante : Bumby, Superjava, Escape From Acapulco, Sydney Valette et un DJ set de clôture. Récit d’une soirée riche en émotions Porte de Saint-Ouen.

Bumby

En arrivant sur les lieux, bien à l’heure pour profiter du premier concert que nous attendions particulièrement, nous sommes charmés : on profite de boire un verre sur les quais de gares (!) superbement réaménagés avant de filer dans l’élégante salle de concert. Premier show, premier coup de coeur. Bumby et sa pop aérienne nous séduisent instantanément : c’était définitivement la meilleure manière de se mettre dans le bain. D’ailleurs, on ne manquera pas de reparler de ce garçon chez LVP dès que l’occasion se présentera. Pas facile de passer après ça et, pour être tout à fait honnête, nous nous éclipsons une bonne partie du set de Superjava pour quelques tournées de punch. Petit coucou en passant à Alex, Paul et Jean, les orgas en chef des festivités et on revient absolument frais pour Escape From Acapulco. Malheureusement, ça ne sonne pas terrible et le public peine à s’émouvoir ; on vous passera les remarques de Charles – notre doyen, voix de la sagesse ? – mais globalement il n’a pas aimé. Pas grave ! Le meilleur reste à venir. Deux punchs plus tard, nous revoilà à fond la forme pour la tête d’affiche de la soirée, l’hypertalentueux Sydney Valette et sa cold-wave ravageuse.

Sydney Valette

Et là : miracle. Nous sommes plongés dans une ambiance moite et terriblement hypnotisante ; on a parfois l’impression d’assister à une soirée underground du Berlin des années 80 (phrase entendue dans le public). Tube après tube, hymne après hymne, on ressort de l’étuve épuisés mais ravis. Pogos chaleureux, présence scénique magnétique et violence raffinée : on tient avec Mr Valette un bon espoir que l’esprit des Cure et de New Order n’est pas près de s’éteindre. La phrase de la soirée, « La vie n’est pas un fleuve tranquille, mais la vie est un fleuve quand même », extrait de son titre Prêt-à-mourir, restera gravée dans nos têtes un bon moment.

 

Pour clôturer cette belle soirée, les deux DJ résidents de l’Oreille de Dauphine, organisatrice du prestigieux festival Music to Rock the Nation entre autres, prouve encore une fois que l’association étudiante est à la pointe en terme de bonnes vibes. On danse autour d’une plante, on lance une chenille généreuse et on fait des cœurs avec les doigts : mission accomplie. Dernier verre pour la route (les serveurs sont d’une amabilité remarquable) et on rentre des images plein la tête. Un grand merci à Tourtoisie Music pour ce plateau particulièrement éclectique – c’est assez rare pour être noté – et rendez-vous pour Populous 4 ! « La vie est un long fleuve quand même, quand même, quand même… ».

Fils caché de Thomas Mars et Dan Snaith, j’ai quitté ma ville pour la capitale. C’est une bonne situation ça scribe ?