(CONCOURS +) 5 raisons de ne pas manquer Les Nuits Electriques

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

À partir de vendredi 8 décembre, le festival électronique lillois reprend ses quartiers aux Halls de la Filature pour 2 nuits qui s’annoncent déjà mémorables. On vous donne 5 bonnes raisons d’y aller :

 

Parce que la prog’ est dingue

Deux mois après le NAME, on a droit à quasi toute la programmation qu’on aurait aimé ajouter au line up. John Talabot, Maya Jane Coles, Etienne de Crécy, Mézigue, Modeselektor, la liste est longue et de haut vol.

Parce que c’est le retour aux Halls de la Filature

L’Hippodrome de Marcq c’était bien mais avec les Halls de la Filature on retourne aux bases qui ont fait qu’on aime tant ce festival. 4000m² en guise de terrain de jeu, 2 scènes et un espace extérieur pour se rafraîchir (ou pour dévaliser un foodtruck).

Parce que c’est la dernière grosse soirée avant Nouvel An

Non, sérieux, on les connaît tous les potes à cette période qui se “réservent” pour le 31 décembre. Trouve un moyen de les craquer, c’est toujours jouable.

Parce que la prog’ est encore plus que dingue

On en a déjà parlé mais on devait y revenir, entre Darius, Detroit Swindle, Fjaak et Louisahhh, le label lillois La Classique et les résidents du feu Magazine Club, David Asko et Péo Watson se faufilent dans le line up.

Parce qu’on te dit d’y aller et qu’on te file même des places sur notre page Facebook !