Albinos Congo met du soleil dans tes oreilles

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Parfois, le destin nous fait signe, nous alerte pour de nous prévenir qu’il y a des choses à ne pas manquer. Le 20 avril, il faisait 26 degrés, un soleil de folie et quasiment aucun nuage à l’horizon. Le genre de temps qui donne une furieuse envie de chiller tranquillement avec ses potes, des bières et de la musique cool. Bref, le temps idéal pour écouter Maxi Best Of Zummer Zongs d’Albinos Congo.

A une époque où le rock a une grosse tendance à se prendre au sérieux, à se regarder le nombril et à se recoiffer en se faisant des clins d’œil dans le miroir, Maxi Best Of Zummer Zongs, le nouvel EP d’Albinos Congo, détonne. Fun, humour et extase semblent être les mots d’ordre des Nantais.

Non pas que le groupe, articulé autour de Tristan D’Hervez, ne soit pas sérieux, mais il ne se prend pas au sérieux et ça fait une grosse différence. Cela se sent déjà dans le titre des chansons (Double Your Fun With Jesus, You Need Drug To Love Me,..) mais aussi dans leurs vidéos aussi réjouissantes que joyeusement débiles.

Le groupe est le fer de lance du Garage Gaze, contraction de Garage et de Shoegaze. Un style qui semble leur coller parfaitement à la peau, et c’est bien normal puisque c’est eux qui l’ont inventé. La musique du groupe est donc gorgée de fuzz, de distorsion, de grosses lignes de basse bien rondes et d’une voix perchée. Mais s’ils se revendiquent garage dans l’esprit, ils restent profondément pop et sur cet EP, virent parfois vers le surf rock, comme si les Beach Boys avaient étaient piratés par un punk à chien sous acide.

Les cinq titres de Maxi Best Of Zummer Zongs s’écoutent d’une traite, sans pause et en boucle. Ils donnent le sourire et balancent du bonheur dans nos oreilles avec un plaisir absolument communicatif. Le genre de musique qu’on désespérait un peu d’entendre depuis la fin de The Bewitched Hands et qui accompagnera  toutes les soirées d’été qui s’annoncent.