Ce qu’il ne faut pas rater au Solidays 2017

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Le soleil est là, on le sent dans notre nuque et sur notre peau qui commence à légèrement bronzer (sauf si vous êtes un vampire). Et qui dit soleil dit été et qui dit été, dit festival. Un des grands rendez-vous parisiens de cette fin juin est bien évidemment le festival Solidays, qui nous propose une nouvelle fois une programmation entre grands artistes populaires et petites pépites à ne pas louper. Comme on est sympa, on a décidé de vous faire une petite sélection des groupes à ne pas louper entre le 23 et le 25 juin.

Le vendredi, solidarité des gens du nord oblige, on sera devant les barrières pour voir les Lillois de Rocky et les Calaisiens de You Man. On avait beaucoup aimé leurs albums respectifs l’an dernier, et on connait leur réputation de bêtes de scène, on a donc hâte de les revoir. Le vendredi est définitivement la soirée des monstres scéniques et on ne raterait pour rien au monde les Anglais de Prodigy, et le français Vitalic qui risquent de bien nous décrasser les tympans et nous faire transpirer à coup de gros sons et de mise en scène de folie. On se laissera aussi tenter par le rap, de plus en plus teinté de pop, de Georgio. Enfin, impossible de manquer nos petits chouchous The Pirouettes et La Femme qui continuent à grimper de plus en plus haut dans le cœur et les oreilles du public (et les nôtres aussi).

Le samedi, on fera une mini trahison à la musique avec l’excellent Thomas VDB. La trahison est minime puisqu’en tant qu’ancien rédacteur en chef de magazine rock, le bonhomme s’adresse souvent aux mélomanes.
Dans un genre complètement différent, on ira ensuite voir les excellents Cage The Elephant avant de prendre une grosse baffe sonore avec le hip hop mode dubstep bourrin de Foreign Beggars et l’electro-dingo de The Bloody Beetroots.

On pourrait profiter du dimanche pour chiller et souffler un peu, mais ce n’est pas vraiment le genre de la maison. On ira donc  faire un tour devant la word music explosive d’A-Wa, on continuera dans le mélange des genres et on découvrira avec plaisir la nouvelle folie de -M-, intitulée Lamomali. On finira enfin par retrouver deux groupes qui risquent de squatter pas mal de festivals cet été, les Belges de Soulwax, qui ont fait un retour fracassant avec leur excellent From Dewee, et le Français VALD qui a confirmé avec brio son statut de nouveau poids lourd du rap français.

Le week-end s’annonce donc bouillant, foisonnant et sonore. Bref un week-end de bonheur à Solidays.