Deux ans après sa dernière édition, la Fête de l’Humanité fait son grand retour !
"
Auteur·ice : Paul Mougeot
08/09/2021

Deux ans après sa dernière édition, la Fête de l’Humanité fait son grand retour !

C’est peut-être l’événement qui nous avait le plus manqué pendant cette longue privation de concerts et de festivités, mais c’est désormais officiel : la Fête de l’Humanité fait son grand retour ! Deux ans après une dernière édition mémorable et un an après une édition délocalisée, la plus grande fête populaire d’Europe revient dans son format traditionnel (ou presque) les 10, 11 et 12 septembre prochains. Pour fêter ça, La Vague Parallèle vous propose une sélection des concerts à ne pas manquer dans une programmation pléthorique qui mêle musique, arts vivants, débats et animations.

Photo : © Maël Le Gaillard

Vendredi 10 septembre

Sofiane

Si la programmation rap de cette édition 2021 s’annonce incroyablement fournie (IAM, Sono Maness, Josman…) il est tout de même un concert qui prendra forcément une saveur particulière. Pour sa dernière en Seine-Saint-Denis (l’événement sera délocalisé en Essonne dès l’année prochaine), la Fête de l’Humanité s’offre une tête d’affiche locale en la personne de Fianso. Celui qui est tout à la fois artiste, comédien et producteur ouvrira le bal le vendredi soir sur la scène Angela Davis pour défendre son dernier album, La Direction, paru au printemps dernier.

Joanna

L’année dernière, on vous présentait Joanna, l’étoile montante du R’n’B français. À la croisée de la pop, de la trap et de la chanson, l’artiste rennaise incarne déjà le futur avec un projet à l’esthétique léchée, à la fois tranchante et sensuelle. En mai dernier, elle révélait Sérotonine, un album poétique et engagé qui interroge les relations humaines avec une précision épatante, sans rien occulter de leurs côtés obscurs. C’est sur la scène Zebrock Nina Simone, destinée à mettre les artistes de demain en lumière, que Joanna se dévoilera vendredi soir, toujours avec le verbe haut et le poing levé.

Structures

Changement d’ambiance sur la scène Joséphine Baker ce vendredi soir avec le concert des Amiénois de Structures. Les finalistes du dernier prix Société Pernod Ricard France Live Music débarqueront en force avec la ferme intention d’en découdre à grands coups de lignes de basse martiales, de riffs de guitare tranchants et de refrains qu’on se plaît à hurler au rythme de cette batterie incandescente. Après quelques années d’existence, le quatuor s’affirme déjà comme l’un des groupes français les plus bouillants en live, et les voir dans un cadre comme celui de la Fête de l’Humanité est une occasion à ne manquer sous aucun prétexte.

 

Samedi 11 septembre

Le Juiice

La relève est ici, et elle frappe fort à la porte. Artiste au parcours atypique, Le Juiice s’était d’abord orientée vers un cursus beaucoup plus classique avant de se lancer définitivement dans la musique. Grand bien lui en a pris. Repérée par Fianso, la jeune artiste n’aura finalement eu besoin que de son talent et de son culot pour se frayer un chemin dans le game. Ses punchlines acérées et son sens du rythme parlent pour elle, et on ne saurait que trop vous conseiller d’aller en juger par vous-même, à 15h50 sur la scène Angela Davis.

 

IAM

Comment ne pas évoquer ici ce qui constitue l’un des événements les plus attendus de cette édition 2021 ? Pour lancer la soirée du samedi, les Marseillais de IAM mettront le feu à la Grande Scène pour la troisième fois, plus de 25 ans après leur première apparition à la Fête de l’Humanité. Un concert qui s’annonce déjà légendaire, dans la lignée des prestations mythiques qui ont forgé la réputation de la plus grande fête populaire d’Europe.

Dionysos

Passée la fièvre du samedi soir, la suite des événements sera teintée d’un délicat parfum de poésie avec le concert de Dionysos sur la scène Zebrock Nina Simone. Après presque trente ans d’une carrière qui lui a permis de développer une mythologie extraordinairement riche, nourrie par le cinéma et la littérature autant que par la musique, le quintette est revenu sur le devant de la scène il y a quelques mois avec un nouvel album studio, Surprisier – le neuvième, déjà. Un voyage dans le temps onirique et entraînant dans lequel il nous tarde de nous plonger corps et âme.

 

Dimanche 12 septembre

Lulu Van Trapp

Qui a dit qu’un dimanche devait nécessairement être ennuyeux ? Pas nous, en tout cas. Ce dimanche, en début d’après-midi, on sera solidement campé devant la Scène Zebrock Angela Davis pour participer au joyeux chaos initié par les non moins joyeux lascars de Lulu Van Trapp. Entre punk et électro, le quatuor à l’esthétique kitsch assumée promet des “rave parties rock” endiablées qui font figure de programme parfait pour terminer le week-end dans les meilleures conditions. On s’y retrouve ?

 

Mayra Andrade

La météo parallèle est formelle : grand soleil à venir ce dimanche sur le Parc du Bourget ! Et pour cause, la lumineuse Mayra Andrade fera rayonner la scène Angela Davis en fin d’après-midi. L’artiste cap-verdienne née à Cuba et désormais installée à Lisbonne s’inspire de ses pérégrinations pour enrichir une musique qui trouve ses racines à la confluence de l’afrobeat et de la musique traditionnelle de son île. Un mélange aussi étonnant et savoureux qu’on vous propose de goûter pour terminer la week-end en douceur.

 

Lucia de Carvalho

Le grand écart entre les pays, les cultures et les influences, c’est également la spécialité de Lucia de Carvalho. Avec l’énergie folle qui la caractérise, l’artiste tisse un trait d’union enjoué entre l’Angola, sa terre natale, la France, son pays d’accueil, et le Brésil, dont elle partage la culture et le goût pour les percussions chaloupées. À l’arrivée, c’est donc une musique métissée et follement enjouée qu’on vous propose de découvrir dimanche sur la Scène Zebrock Angela Davis, de manière à conclure la Fête de l’Humanité sur une note sucrée.

@ET-DC@eyJkeW5hbWljIjp0cnVlLCJjb250ZW50IjoiY3VzdG9tX21ldGFfY2hvaXNpcl9sYV9jb3VsZXVyX2RlX3NvdWxpZ25lbWVudCIsInNldHRpbmdzIjp7ImJlZm9yZSI6IiIsImFmdGVyIjoiIiwiZW5hYmxlX2h0bWwiOiJvZmYifX0=@