(EXCLU) Le Nom et la Fleur, la vanité électronique d’ENFANT PERDU
"
Auteur·ice : Paul Mougeot
14/03/2024

(EXCLU) Le Nom et la Fleur, la vanité électronique d’ENFANT PERDU

En donnant vie à des créations qui mêlent parchemins et pixels, ENFANT PERDU s’est constitué un univers unique, véritable chaînon manquant entre baroque et futurisme. Ça vous intrigue ? Ça tombe bien, nous aussi. Alors aujourd’hui, on vous propose une incursion dans le monde d’ENFANT PERDU en vous présentant son nouveau clip, Le Nom et la Fleur, en exclusivité sur La Vague Parallèle.

Qui a dit que les tableaux étaient condamnés à poursuivre leur existence immobile aux murs des musées, relégués au rang de reliques du passé ? Certainement pas ENFANT PERDU. Bien au contraire, l’entité artistique portée par Izza Nguyen puise son inspiration et ses références dans le foisonnement artistique des siècles passés.

Un an tout juste après la sortie de Polyamour, un EP qui remettait au goût du jour les chansons polyphoniques de la Renaissance, ENFANT PERDU ouvre donc un nouveau chapitre de sa passionnante anthologie avec Le Nom et la Fleur, qu’on vous dévoile aujourd’hui en avant-première.

Des fleurs de papiers qui éclosent dans un champ de pixels puis achèvent leur éphémère existence dans la gravité solennelle d’un requiem électronique… Cette image étonnante est au cœur du nouveau clip d’ENFANT PERDU, réalisé par les deux têtes du projet, Izza Nguyen et Clémence Prayez. Le tandem s’inscrit cette fois dans le genre pictural de la vanité pour proposer une réflexion aussi belle que cruelle sur la course du temps. C’est aussi ce qu’on vient chercher dans la musique d’ENFANT PERDU : ces références savantes et peu usitées, ici maniées avec la plus grande précaution pour en tirer la quintessence.

La vidéo offre une formidable aventure introspective qui s’étale sous nos yeux en mêlant découpages, collages et détournements picturaux de toiles des XVIIe et XVIIIe siècle qui n’ont pourtant pas pris une ride. Une forme de trait d’union entre les époques qui nous donnera à réfléchir sur le temps qui passe pour attendre l’arrivée de l’automne… et du prochain EP d’ENFANT PERDU, prévu pour célébrer l’arrivée de la plus belle des saisons.

@ET-DC@eyJkeW5hbWljIjp0cnVlLCJjb250ZW50IjoiY3VzdG9tX21ldGFfY2hvaXNpcl9sYV9jb3VsZXVyX2RlX3NvdWxpZ25lbWVudCIsInNldHRpbmdzIjp7ImJlZm9yZSI6IiIsImFmdGVyIjoiIiwiZW5hYmxlX2h0bWwiOiJvZmYifX0=@