First Shot #8 : Love Fame Tragedy, cœur sincère

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Dans First Shot, la rédaction de La Vague Parallèle mise une pièce sur des artistes qui font tout juste leur entrée sous les projecteurs. Aujourd’hui, direction l’Angleterre avec un projet au nom bien mystérieux : Love Fame Tragedy.

Le mystère ne durera pas longtemps. Il suffira d’un souffle, d’une phrase pour que notre esprit fasse la connexion avec celui qui se cache derrière Love Fame Tragedy. Pas un petit nouveau donc, puisqu’il s’agit de Matthew Murphy, chanteur des bien connus The Wombats. Une aventure solo comme une renaissance, comme un moyen de laisser son groupe respirer mais aussi sans doute de vouloir se réinventer. Et avec ce premier titre, le pari semble réussi, car avec My Cheating Heart, on sent que le garçon s’est permis un projet plus personnel, loin des attentes ou des sacrifices qu’implique le fait de jouer dans un groupe. Ici le son se fait plus brut, la guitare plus sèche et même le chant a un côté plus frontal et direct. Une direction plus dure donc, bien aidée aussi par une ambiance globalement synthétique faite de programmations de batteries et de synthétiseurs. Une page blanche pour un nouveau terrain de jeu pour une chanson qui parle du besoin de tout avoir, quitte à mentir : à soi-même mais aussi aux autres. Un premier titre solo pour une aventure qui reste tout de même collective : sur My Cheating Heart, Murphy convie Maddi Jean Waterhouse sur les chœurs et dans la vidéo. Et le reste des invités est à l’avenant puisqu’on trouvera aussi Joey Santiago (Pixies), Gus Unger-Hamilton (Alt-J)  ainsi que Matt Chamberlain (ex-Soundgarden et Pearl Jam).

Un casting cinq étoiles pour un premier EP, I Don’t Want To Play The Victim, But I’m Really Good At It, prévu pour septembre. En attendant, on vous laisse découvrir My Cheating Heart ci-dessous.