First Taste : Ty Segall dit au revoir à la guitare

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

On ne présente même plus Ty Segall, grande figure du rock garage qui ne cesse de surprendre avec sa sur-productivité. Après avoir sorti Deforming Lobes, au début de l’année, Ty nous surprend aujourd’hui avec le très précieux First Taste. Cet album est le résultat d’un pari que l’artiste s’est donné : produire un album sans guitare. “Un défi de taille”, pourrions-nous penser. Pas pour Ty Segall.

Le Californien nous avait donné un avant-goût de First Taste avec son single Taste dont le clip est sorti le 4 juin. Depuis, l’artiste nous a teasés avec quelques morceaux dont l’excellent Radio

Dans sa soif d’expérimenter et sa curiosité, Ty Segall abandonne donc la guitare dans son processus de composition et d’enregistrement. Alors évidemment le Californien se voue à de nouveaux instruments tels que la flûte traversière, du saxo, de la mandoline, du bouzouki… Infatigable, on vous disait. Par l’utilisation de ces nouveaux instruments, Segall se réinvente et donne à son album un aspect assez authentique.

First Taste se démarque aussi par son introspection personnelle. Effectivement, Ty Segall construit un album plus intime, loin des personnages créés dans certains albums (Emotional Mugger ou Melted pour ne citer qu’eux). On le remarque dans des morceaux tels que I sing Them (“I sing my songs so I am free”, chante-t-il) ou même Ice Plant où le Californien reconstitue un souvenir d’enfance. 

Mais que serait un album de Ty Segall, sans cette incroyable sensation d’urgence ? First Taste nous sert aussi des sonorités brutes, électriques et donne ce qu’on aime : des morceaux qui nous font vibrer, et surtout de quoi pogoter. On s’imagine déjà suer à pleine goutte en écoutant The fall ou même I Workship the dog. 

Par sa prise de risque, son énergie inépuisable, le génie californien nous offre l’un des meilleurs albums rock de l’année. 

On aura l’occasion de voir notre cher Ty à la Cigale le 9 et 10 octobre. En plus du nouvel album, il jouera l’excellent Melted et le brillant Manipulator. Deux show à ne pas manquer.