Focus : Cinq groupes à ne pas rater le vendredi aux Nuits Secrètes

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Parmi tous les festivals de l’été, il y a des rendez-vous qu’on ne manquerait pour rien au monde. Les Nuits Secrètes est un de ces instants adorés. Et comme tous les ans, le festival d’Aulnoye-Aymeries revient avec une programmation à tomber par terre. À rendez-vous exceptionnel, programme exceptionnel : aujourd’hui on vous parle des cinq groupes à ne pas rater le vendredi.

Hot Chip (L’Eden – 23h30)

Pour bien commencer, autant le faire avec des héros. Car oui, depuis quinze ans maintenant le quintette de Londres nous rend toujours aussi Ready For The Floor. Une musique joyeusement mélancolique mais surtout portée par un sens mélodique absolu, chaque chanson de Hot Chip est une recherche, une exploration. Ils viennent de sortir leur septième album A Bath Full Of Ecstasy pour lequel ils avaient ouvert leur univers pour la première fois au regretté Philippe Zdar. Ils viendront donc nous présenter leurs nouvelles chansons sous le toit rouge de l’Eden auxquelles ils ajouteront sans doute des classiques tels que Over and Over, Don’t Deny Your Heart, I Feel Better ou l’incroyable Out Of The Pictures. Une chose est sûre, on s’attend à un véritable moment de bonheur et de communion, qui finira sans doute avec de bonnes courbatures, histoire de bien terminer cette première journée en dansant.

 

Jeanne Added (Grande Scène – 20h00)

Attention, tornade en vue ! Jeanne Added c’est un peu le feu sous la glace ; derrière une timidité de façade se cache l’une des meilleures performeuses de la scène pop française. En deux albums géniaux et intenses, Be Sensational et Radiate, la rémoise est devenue une incontournable de la scène pop française, bien aidée par des titres comme Back To Summer, Lydia ou encore Radiate. Elle déploie toute son énergie et fait siennes toutes les scènes qu’elle foule de ses pieds. On l’a déjà vue plusieurs fois en live et on ne cesse d’être charmé, non seulement par des chansons qui prennent encore plus de corps en concert mais surtout par sa proposition scénique puissante et son jeu de lumières assez ahurissant. Le monde de la musique ne s’y est pas trompé puisqu’elle a récemment gagné deux victoires de la musique.

 

-M- (Grande Scène – 22h00)

Instant nostalgie à venir. Même si on l’a un peu perdu de vue depuis quelques années, on ne raterait pour rien au monde le concert de -M- aux Nuits Secrètes. Tout simplement parce qu’il est dans notre esprit l’un de ceux qui nous a fait aimer la musique et dont les chansons continuent de nous accompagner encore et encore. Un artiste qui nous a montré depuis toujours que les genres musicaux n’existaient pas, qu’on pouvait naviguer facilement dans tout ce que la musique peut nous apporter. Et puis, un concert de -M- reste toujours un moment brillant, le bonhomme n’ayant pas son pareil pour nous embarquer et nous faire vriller avec un petit solo de guitare bien senti. Alors, sans rougir nous on dit -M- et on le sème.

 

Pépite (L’Eden – 17h30)

Il nous aurait paru incongru de ne pas parler de Pépite. Parce qu’ils font partie des artistes qu’on aime beaucoup, qu’on les suit avec attention depuis quelques temps déjà et qu’on sera forcément dans les premiers rangs pour les voir ouvrir les festivités de l’Eden le vendredi. Il faut dire que les garçons font tout pour nous plaire : une pop mélancolique et habitée dans laquelle les solos de guitare explosent comme des éclairs et qui n’hésite pas à naviguer parfois vers le rock ou le reggae. Leur premier album, Virages, est un exemple du genre, un album qui vibre et nous fait fondre. Il faut dire que les chansons de Pépite sont des Flèches qui nous touchent en plein cœur. Aucune raison pour les rater, les feux rouge passent au vert et nous serons présents, probablement pas avec du champagne mais sans doute avec une bonne bière.

 

Salut c’est Cool (L’Eden – 21h00)

Il y a des groupes qui sont faits pour retourner un festival, qui profitent de l’ambiance, de la chaleur et surtout du taux d’alcoolémie élevé du public pour livrer des performances dingues dont on se souviendra encore des années après. Salut C’est Cool est l’un de ces groupes, taré, protéiforme, fou et qui emporte tout sur son passage. Avec leur dernier album Maison, on est sûr d’assister à un grand moment de folie avec des titres comme ça sent la maison, bout de bois ou encore champignons. Mais pas que ! Parce que forcément, l’apocalypse arrivera le vendredi lorsque résonneront les premières notes de Techno toujours pareil. Et nous, on assistera à ça avec un bonheur sans fin, sans doute au milieu des corps collants de transpirations, au milieu du pogo ou en serrant notre sacré bout de bois.