GYM sort ‘PYGME’, l’EP rêvé des Klaxons

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Le groupe GYM sort son premier EP, intitulé ‘PYGME’, et nous avons eu la chance de le recevoir en avance chez La Vague Parallèle. On vous raconte ça.

L’EP s’ouvre sur ‘Alien’, une longue intro ambiante pour nous mettre dans le bain et l’électro-disco-pop de GYM se met en marche. On se met à entendre des choeurs et des mélodies familières et le groupe finit par une outro qui rappelle ‘Four Horsemen of 2012’. Les Klaxons seraient ils Lillois finalement ?!

‘Drunken Hearts’ est le second morceau et certainement le plus “Klaxons-esque” de ‘Pygme’. Ce titre est juste parfait, une guitare à la fois lancinante et frénétique, des sonorités synthéthiques mélodieuses, des choeurs efficaces qui lancent dans un refrain mélancolique mais également dansant. On retrouve tous les éléments de la nostalgie du groupe anglais.

Un bon gros riff de basse à la Metronomy pour les couplets et des synthés plânants pour les refrains, c’est la clé de ‘We Are The Sun’, l’avant-dernier morceau de cet EP du trio. L’ambiance est plantée à partir du premier couplet, un morceau plus musclé tout en maîtrise qu’on ne peut nier lorsque le break vient en remettre une couche.

C’est au tour de ‘Radar Radar’, ce morceau est déjà sorti depuis quelques semaines et a attiré notre attention sur GYM. Inutile donc de vous dire qu’on a craqué dessus … Ce morceau vous rentre dans la tête pour ne plus en sortir et ce n’est pas pour nous déplaire !Laissez-vous aller car, vous aurez beau vous débattre, le rythme saccadé et imparable vous entraînera que vous le veuillez ou non.

Pour résumer, GYM est un groupe qui envoit pas mal et qu’on devrait revoir prochainement ! Ils nous livrent un EP de très haut vol où l’on aperçoit une partie des influences du groupe et on ne peut qu’en redemander !

Facebook.com/gymband
Gymband.fr

GYM_PYGME_ARTWORK_FrontCover_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.