La nouvelle merveille de Monogrenade

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

« Je ne suis pas là, j’suis quelque part dans l’espace
entre les voix et le trafic orbital. Je suis fait d’encre et de poussière,
de coïncidences imaginaires »

Ces phrases de Composite résument assez bien l’ambiance atmosphérique dans laquelle Monogrenade nous plonge à nouveau grâce à ce deuxième album. Une introduction mystérieuse, quelques notes de piano, les murmures de Jean-Michel Pigeon : Composite s’installe.

Après un superbe premier album sorti en 2011 (Tantale), ces 6 Canadiens nous giflent à nouveau à coup de morceaux transcendants par lesquels on ne peut que se laisser engloutir. Un premier extrait de l’opus, Métropolis, avait été dévoilé il y a plusieurs semaines. Nécessitant, selon moi, plusieurs écoutes pour être pleinement apprécié, ce single semblait annoncer un changement assez important pour le groupe. Plus électronique, moins doux, je pensais un peu avoir perdu les Monogrenade capables de me bouffer avec des morceaux fascinants comme Ce Soir ou M’en aller.

Et pourtant..
Composite a beau être un peu différent, le groupe a gardé ce qui faisait sa force : de superbes textes et cette alchimie planante entre les différents instruments. Pour magnifier le tout, la basse est beaucoup plus présente que sur Tantale. Les lignes graves donnent de la rondeur et une profondeur incroyable à la plupart des morceaux. C’est notamment le cas, pour ne citer qu’eux, de Cercles et Pentagones et Tes yeux, morceau addictif aux synthés vintage capable de nous absorber tout entier comme Ce Soir le faisait sur le premier opus.

Labyrinthe est une des autres merveilles de Composite. Le groupe a, pour cette chanson, fait appel à Marie-Pierre Arthur (auteure, compositrice, interprète canadienne) dont la voix se mêle magnifiquement à celle de Jean-Michel. Il me semble également important de mentionner les superbes J’attends, piste moins électronique, et Le Fantôme, qui clôture le disque de façon majestueuse.

L’album sortira le 4 février chez Bonsound, mais est d’ici là en écoute intégrale sur Exclaim.

Monogrenade.com