Les clips de la semaine #25

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Les clips de la semaine, c’est votre rendez-vous du dimanche. Pour faire passer votre gueule de bois et pour adoucir votre week-end, on vous sélectionne les dix clips qui ont fait l’actu de ces derniers jours. Les clips de la semaine épisode 25, c’est maintenant.

 

Les Lignes Droites – Heusden Zolder

On commence la semaine en douceur avec Les Lignes Droites qui dévoile une vidéo pour Heusden Zolder, donnant également son titre à leur nouvel EP. Heusden Zolder, qui est aussi le nom d’une ville en Belgique, nous emmène dans une lutte contre le temps qui passe, contre les gens qui partent. Bien loin de leur nom de scène, les parisiens jouent des rondeurs, des cassures et des variations pour proposer une musique aussi chargée de poésie que de colère froide. Une proposition forte qui se retrouve dans un clip vaporeux, proche des rêves et des fantasmes et qui fume comme une cigarette que l’on crame, comme une vie qui nous échappe et s’évapore.

Waxx – Ghost feat. Pomme

On a tous un fantôme qui nous suit partout. Il nous parle, il nous suit, parfois il nous effraie mais souvent il nous aime. Son fantôme, Waxx a décidé de lui rendre hommage et lui a créé un album aussi divers et touchant qu’il peut l’être. Cette semaine, il met en honneur un des plus beaux titres de l’album, Ghost, qu’il partage avec Pomme. Un moment de douceur où les voix des deux artistes se partagent à la perfection, tout comme leur guitares d’ailleurs. La vidéo est à l’avenant, mélancolique et tranquille, portée par Waxx, Pomme et leur fantômes respectifs. Le genre de morceau parfait pour un dimanche sous la couette.

Diamond Deuklo – U.S.A.

Diamond Deuklo : l’homme, la légende. Depuis 2017 le garçon nous fascine, nous intrigue et nous fait marrer. S’il nourrit un second degré certain, s’il balance des punchlines qui le rapprochent plus d’un Audiard version 2019 que de n’importe quel rappeur actuel, le bonhomme est quand même un malin. Car derrière cette gaudriole de façade se cache autre chose, une mélancolie bien ancrée et accentuée par les productions toujours tranchées de Toxic Avengers. Avec U.S.A., la recette ne change pas, mais elle approfondit une certaine fascination/répulsion pour l’Amérique toute puissante et grandiloquente. Un fantasme accentué par la vidéo de Sophie Brasey, autre membre de ce trio infernal. Le bonhomme étant un mystère total, on ne sait pas si un album est prévu mais on l’espère grandement. Histoire de nous sortir un peu du blues.

Catastrophe – Maintenant ou jamais

L’été est désormais un point à l’horizon, le soleil semble le suivre et les jours de douceur avec lui. Il est donc temps de se trouver le tube de l’été. Pas celui des radios, pas celui des compilations Spotify, mais NOTRE tube de l’été. À ce petit jeu, on peut le dire sans ombrage, Catastrophe vient de prendre la tête de la course. Maintenant ou jamais est une petite pépite solaire, au groove incandescent, à la bonne humeur contagieuse et au message assez clair : le temps qui passe ne reviendra pas, alors autant en profiter. Visuellement, le groupe parisien a accompagné son titre d’une vidéo sublime du designer Charlie Acker qui joue sur le montage d’images qui se séparent, se rassemblent et glissent comme le temps. Cette nouvelle chanson ouvre un nouveau chapitre pour le groupe made in Tricatel, une nouvelle aventure amorcée en grande pompe avec un titre qui nous accompagnera sans aucun doute tout l’été. Pour danser, c’est maintenant ou jamais.

Adam Green – Freeze My Love

En 2016, Adam Green avait dévoilé Aladdin, un film et un album qui s’associaient. Le temps nous semblait long, le new-yorkais étant depuis maintenant presque 20 ans, d’abord avec The Moldy Peaches puis en solo, un de nos héros. On est donc ravi de le voir pointer le bout de son nez avec un nouvel album intitulé Engine of Paradise qu’il annonce avec ce premier titre, Freeze My Love. Mélancolique et doux, le titre nous rappelle la bonne époque du sublime Friends Of Mine et est accompagné d’une vidéo réalisée par Pete Voelker, dans laquelle on voit le bonhomme esquisser ses fameux pas de danse au milieu de l’installation d’une œuvre d’art rappelant l’esthétique de son film précédent. Musicalement, l’album qui sortira sur le label de Danger Mouse marquera l’apparition entre autres de Florence Welch et James Richardson. Niveau scène, Adam Green passera cet automne par la France et la Belgique et nous, on a déjà hâte !

COMING SOON – See Me Through

Forcément, qui dit Adam Green, dit Coming Soon. Proches les uns des autres, les seconds ont suivi le premier en tant que backing band sur certaines dates de la tournée Aladdin. Ils sont eux aussi de retour cette semaine avec une nouvelle vidéo pour le titre See Me Through, issu de Sentimental Jukebox. Arthur Bouet nous emmène avec le groupe sur leur tournée allemande. Paysages, instants live et intimité : c’est en véritable petite souris que nous nous transformons dans cette vidéo qui montre aussi les facéties et l’humour d’un groupe qui, comme l’américain, sont dans nos vies depuis un petit moment déjà.

LAAKE – River

Il faut quand même un peu d’humour, lorsqu’on s’appelle LAAKE, pour appeler sa chanson River. Au delà de ça, que nous réserve cette nouvelle chanson ? De l’intensité et du piano. Une formule forte, qui nous maltraite autant qu’elle nous cajole et qui fracasse un piano habité sur une production électronique aussi classe que brutale. Le résultat accroche et finit par obséder. Projet total, LAAKE passe aussi derrière la caméra pour offrir à son titre une vidéo à son image, qui se joue des formats et des couleurs, passant d’un noir et blanc filmant la nature à la couleur d’une femme qui plonge dans l’eau jusqu’à y disparaître. Une esthétique léchée, un visuel affirmé pour un titre en guise d’ouverture pour un nouvel album prévu en 2020. Pour le découvrir en live cet été, ça se passe au Festival YEAH, à Astropolis ou encore au Fusion Festival en Allemagne.

 

MOTTRON – They know

Les clips racontent des histoires. Parfois ces histoires se relient d’un clip à l’autre. C’est le cas de MOTTRON qui dévoile cette semaine la vidéo de They Know. Celle-ci prend donc la suite directe de Lighter paru le mois dernier. Moins inquiétant que le titre précédent, They Know joue sur la douceur, entre cette voix claire qui nous touche et ce piano mélancolique aussi mélodique qu’il est cinématographique. Visuellement, Olivier Groulx continue son travail et développe son histoire dans cette deuxième partie toujours aussi esthétique et maîtrisée dans ses ambiances, ses couleurs et sa photographie. MOTTRON fascine parce qu’il ne sacrifie rien. La suite, vite.

Hot Chip – Melody of Love

Le nouveau clip de Hot Chip aurait-il été réalisé à Braavos ? Avec son obsession pour les visages changeants, on peut se poser la question. Les anglais reviennent donc cette semaine avec un nouveau titre et une vidéo qui joue sur les visages, changeant, tournant, évoluant. Hot Chip dévoile avec Melody Of Love un nouveau titre issu de A Bath Full Of Ecstasy qui, une nouvelle fois, joue entre ses intonations dansantes et son besoin d’émouvoir. Le pari est, cette fois encore, réussi et la flèche musicale nous touche en plein cœur. Pour voir les géniaux anglais cet été, on vous donne rendez-vous aux  Nuits Secrètes, à La Route du Rock et à Pukklepop notamment. Pour le reste, ils seront de passage à Bruxelles et à Paris plus tard dans l’année.

Hyacinthe – Espérance de vie feat. Foda C

Notre sélection a commencé dans la nuit et la poésie, elle se terminera dans la poésie et la nuit. Hyacinthe a dévoilé cette semaine la vidéo pour Espérance de vie, l’un des titres forts de son récent album RAVE. Ici, il convie dans son univers Foda C de Columbine, pour un titre à la croisée des mondes entre rap et musique électronique – parfois planante jusqu’à l’explosion finale. Le clip de Anna Cazenave Cambet suit les deux amis dans une balade nocturne, seuls sans vraiment l’être, en mettant en parallèle une jeune femme qui cherche par dessus tout à échapper à son quotidien, avant de réaliser que sa vie se trouve finalement dans celui-ci. On espère retrouver les deux bonhommes sur la scène de la Maroquinerie ce 6 juin, date à laquelle Hyacinthe viendra défendre son album. Un peu plus de RAVE en somme.