Les clips de la semaine #30

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Les clips de la semaine, c’est votre rendez-vous du dimanche. Pour faire passer votre gueule de bois et pour adoucir votre week-end, on vous sélectionne les clips qui ont fait l’actu de ces derniers jours. Les clips de la semaine épisode 30, c’est maintenant.

 

ESTHER – ARE TEARS GOOD FOR MY SKIN

On a cherché un moyen de bien vous réveiller en ce dimanche d’été et n’on a pas trouvé mieux que le nouveau clip d’Esther. Oppressante et inquiétante, la musique d’Esther se veut comme une exutoire de nos pensées les plus sombres, le moyen de se dégager et de cette noirceur au travers d’une techno minimaliste et industrielle qui use des breaks pour maintenir attention et tension. Are Tears Good For My Skin est donc une plongée intense dans un univers de non-dit et de pulsions destructrices. Ici, les corps sont  filmés au plus près par Alosthead pour un rendu esthétique à l’image de la musique où les peaux se mélangent, les corps explosent et se déchirent et où l’amour se transforme en destruction, en cri et en pleurs.

JOSEPH CHEDID – Bande Originale

On vous l’a déjà dit, la musique et le cinéma font souvent bon ménage. Avec Joseph Chédid ils s’imbriquent d’ailleurs d’une manière complémentaire et absolue où l’une influence l’autre et inversement. Bande Originale est donc la deuxième partie d’un court-métrage global qui avait débuté avec la vidéo de Guérir. Toujours écrit et réalisé par Ananda, le clip s’offre un périple dans des terres désertiques proche d’un Mad Max ou des films de science fiction. Musicalement, Bande Originale joue d’une douceur particulière, portée par un piano, des violons et des nappes électroniques discrètes qui donnent toute son intemporalité à un titre qui nous ramène les uns vers les autres avec une douce odeur d’enfance pas vraiment perdue, de naïveté tranquille et de cinéma du dimanche après-midi en famille.

The Hop – Pollen (feat. Bonnie Banane & Edge)

Musicien de studios et de live reconnus, ayant notamment travaillé avec Oxmo Puccino ou Jazzy Bazz, The Hop est un trio de musiciens qui naviguent entre jazz et hip hop depuis 2012. Ils viennent aujourd’hui prendre la lumière et lancent pour de bon leur projet. Gros coup donc avec Pollen qui joue de la confrontation des voix de Bonnie Banane et Edge pour nous offrir un titre hip hop atmosphérique et entêtant.  Le clip de Gil & Naïa ne laisse que peu de doutes sur le type de Pollen qui est apprécié par ce crew qui semble bien décidé à se tailler la part du lion dans un monde hip hop de plus en plus divers. Et si on tenait nos badbadnotgood français ? L’avenir nous le dira, en attendant n’oubliez pas que la vie est belle.

Lomepal – Mômes

Lomepal est devenu un poids lourd de la scène rap française. En à peine 6 mois, Jeannine cumule plus de 230 000 ventes et le bonhomme remplit les zéniths avec une facilité déconcertante. Il y a 15 jours, il a retourné Solidays, l’occasion pour lui de capturer cet instant particulier et de faire de ce concert l’ossature de son nouveau clip pour Mômes. Ainsi on  le voit sur scène mais aussi en dehors. Et le clip prend les paroles au pied de la lettre, nous plongeant dans les coulisses d’une tournée où le bonhomme semble être effectivement un bon môme, qui s’amuse, fait des conneries et cueille le jour tranquillement entre skate, potes et plaisirs quotidiens. Lomepal peut dorénavant clairement prendre la vie comme un jeu avec deux Bercy qui finiront sans doute complets en novembre.

Of Monsters and Men – Alligator

S’il y a bien un retour que l’on attend avec impatience, c’est celui d’Of Monsters and Men, en effet mes islandais reviennent avec Fever Dream pour la fin du mois de juillet. Ils nous présentent ici Alligator, titre de ce nouvel album. Un morceau illustré par un clip tourné dans leur Islande natale au sein d’un hôtel Shining-like sans doute peu recommandé sur tripadvisor. On y voit ce qui semble être le rêve délirant et fébrile de Nanna Hilmarsdóttir, la voix féminine du groupe. Le groupe revient ici en force avec un morceau explosif, un esprit et un dynamisme que l’on retrouvait déjà dans leur précédent album.

Young The Giant – Heat of the Summer

En cette semaine de canicule (oui, on te voit transpirer), Young the Giant se rafraîchit bien malgré lui durant une journée plage qui vire au drame sous un orage. L’orage étant en fait ici une métaphore de la morosité de Sameer Gadhia : “Feels like it’s been forever since I’ve had my shit together“. Heat of the Summer nous touche donc en plein cœur tant on peut s’y identifier. Ce morceau figure sur l’album Mirror Master sorti en octobre dernier. Si c’est une mise en abyme facile de nos vies de galériens, Heat of the Summer est aussi un titre tube de l’été-material où tus les ingrédients sont réunis : rythme pop, percussions et basse, refrain catchy.

Lorenzo – Damdamdeo

C’est l’été, la chaleur monte et Lorenzo revient avec Damdamdeo. Et à une époque ou la censure et ou le monde se transforme de plus en plus en territoire lisse et bien pensant, le rennais n’hésite pas à se mettre en place en tant que producteur de films pornos dans un château aussi impressionnant qu’irréel. Et quitte à  jouer, autant aller jusqu’au bout et faire venir Marc Dorcel en guest.  Un clip léché et stylisé, réalisé par Yro, pour un titre mui caliente, toujours aussi riche en punchline et qui continue de prolonger l’univers d’un garçon que beaucoup ne prenne pas au sérieux mais qui à chaque étape enfonce le clou d’une musique bien plus intelligente que certains ne veulent le dire. Son nouvel album Sex In The City est prévu pour fin août, en attendant il est l’heure de refaire de Damdamdeo un tube de l’été.

Fictions – Riviera

On vous l’a dit juste au dessus (et on ne cessera de le répéter avec bonheur) : l’été est là. Il est donc grand temps d’aller chiler au bord de la piscine. Mais attention à ne pas oublier les règles de base : Hydratation, lunettes et crème solaire. Heureusement pour vous, Fictions est là et vous propose un tutoriel des bons gestes de l’été dans le clip de son nouveau titre Riviera réalisé par Studio Furious. Le titre transpire l’été, la douceur et le soleil qui fait brunir la peau. Le genre de morceau qui berce avec facilité les oreilles du mois de juin au mois de septembre et pourquoi pas encore un peu plus ensuite. Le clip quand à lui … Et bien on vous laisse le découvrir, mais on est sûr que comme nous vous allez bien vous marrer. Sachez quand même que toutes allusions sexuelles possibles sont fortuites et le fruit de votre esprit, ici on parle juste d’un bodybuildeur qui bronze au soleil.

Roméo Elvis – Soleil

En général, les chansons ou un artiste fait une déclaration d’amour tanguent dangereusement entre le niais et le sirupeux. L’amour est un sujet casse gueule, encore plus lorsqu’on le met dans le milieu très codifié du rap. Heureusement avec Soleil, Roméo Elvis évite tous ces écueils et livre un titre profondément positif et surtout universel. Et comme avec le belge l’humour n’est jamais vraiment très loin, le clip de Brice VDH & A$IAN ROCKY nous offre une histoire d’amour entre Roméo et son chien dont il est inséparable. Malin, si le clip prêt à sourire et baigne dans une vibe volontairement solaire et positive, il montre surtout ce sentiment d’invincibilité et de tout possible qui existe lorsqu’on est amoureux. Roméo Elvis emmènera son Chocolat Tour sur les routes des festivals cet été avec notamment un passage attendu aux Nuits Secrètes.

Amyl and the Sniffers – Some Mutts (Can’t Be Muzzled)

On finit la semaine toute guitare dehors avec le dernier phénomène rock en provenance d’Australie, Amyl and the Sninffers. Classe folle, humour et esprit punk, le groupe envoie du lourd et nous emporte avec eux dans un tourbillon d’énergie et de puissance avec Some Mutts (Can’t Be Muzzled. La vidéo de Dikayl Rimmasch joue sur l’esthétique des groupes rock des années 70, image délavée à l’appuie, se concentrant sur les musiciens dans un décor désertique en pleine nuit. On avait penser à plus vous parler du clip mais on préfère laisser parler le réalisateur : ” On a acheté de la bière, une lumière et une batte de baseball dans un magasin. C’était un super week-end”.  On pense que tout est dit.