Mosaïque #104 : Hubert Lenoir

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Dans Mosaïque, La Vague Parallèle explore les multiples aspects et facettes cachés de ses artistes favoris pour en dresser un portrait original, esquissé à petites touches. C'est une virée au Québec qu'on vous propose aujourd'hui, aux côtés de l'un des artistes pop les plus fascinants de l'année : Hubert Lenoir.

Un morceau qui représente ta personnalité ?

Art Garfunkel - Disney Girls. Je dirais Disney Girls, la version de Art Garfunkel. Parce que j’y voyais quelque chose d’extrêmement euh... écoutez-là, vous allez voir.

 

Un morceau qui te rappelle ton enfance ?

Limp Bizkit - Nookie. Quand j’étais jeune, pendant longtemps c’était la seule musique que j’ai écoutée.

 

Un morceau récent que tu aurais aimé écrire ?

Oh ouais, Love On The Brain de Rihanna. Mais c’est pas très récent. C’est quoi, une toute nouvelle qui est sortie et qui est vraiment bonne ? Puppet, la chanson sur le dernier album de Tyler The Creator, avec Kanye West. Vraiment une bonne chanson. En fait tout l’album est gros, quoi.

 

Un morceau plaisir coupable ?

J'ai toujours envie de répondre à cette question-là qu'il n'y a pas vraiment de plaisir coupable. Si tu aimes quelque chose, aime le. Il n'y a pas de plaisir coupable.

Un morceau qui représente ton esthétique ?

Hubert Lenoir - MomoJe vais un peu trafiquer la question. Je ne dirais pas du tout que c’est un morceau de mon album qui représente mon son en général, mais je vais dire la pièce instrumentale Momo, sur mon album. Dans la première moitié de la pièce, j’étais très "dictateur" avec les musiciens sur la mélodie, sur leur manière de la jouer... Et puis l’autre moitié c’est de l’improvisation totale. Je trouve que le résultat est intéressant, c’est la parfaite incarnation de ce que j’ai essayé de faire avec cet album.

Un morceau à écouter quand on est une "Fille de Personne" ?

Carly Simon - You're So Vain. C’est drôle, quand j’ai écrit Fille de Personne, je voulais écrire une chanson aussi bonne que You’re So Vain de Carly Simon. C’est quand même une chanson hyper classe (il chante la chanson) ! Je voulais écrire une chanson aussi pop, aussi catchy. Et puis musicalement, il y a des références, à ce morceau, même dans le texte, d’une certaine façon. Je trouve que ça inspire une sorte de liberté.

 

 

Un.e artiste ou un morceau qui t'a donné envie de faire de la musique ?

Peut-être Limp Bizkit... Je me rappelle, quand j’étais jeune, j’ai découvert avec un ami le film des Beatles, Help!. Dans ce film, il y avait une chanson, The Night Before. Ça ne m’a pas tellement donné envie de jouer de la musique parce que je n’ai jamais eu nécessairement envie d’en jouer mais ça m’a donné envie d’écrire de la musique, ouais, définitivement.

Un artiste avec lequel tu aimerais collaborer ?

Jean-Michel Jarre. J’ai écouté Alpha Wann parce que c'est un fantasme impossible, parce que j’ai l’impression que cette personne n’en a rien à foutre de moi, je ne sais pas... Ah, je suis vraiment lent à répondre. Je ne sais pas... Jean-Michel Jarre. Facile mais très bien.

Un morceau parfait pour ravager une chambre d’hôtel ?

 Iggy & the Stooges - Search and Destroy.

Un morceau qui te rend heureux ?

Fergie - Clumsy.

Un morceau que tu écoutes en tournée ?

Alpha Wann - Le piège. Maintenant que je suis en France, j’écoute beaucoup cette chanson.

Un groupe québécois à découvrir ?

Je dirais Crabe, comme un crabe quoi.

 

Un morceau qui te fait te sentir "Wild and Free” ?

N’importe quel morceau de Stevie Wonder. Même si le texte n’a aucun rapport, je vais dire Living for the City.

Un morceau idéal pour tout recommencer ?

Une chanson de Kings of Convenience, un groupe Norvégien, qui s’appelle Misread. C’est une pièce vraiment belle, qui a comme un genre de pureté, comme si je recommençais dans la vie une fois que tout le monde est mort (rires).

Un morceau qui représente la France pour toi ?

Si je n’étais jamais venu en France, je dirais un truc comme 69 année érotique de Gainsbourg, le classique romantique Français. J’ai l’impression que Paris, de l’Amérique tu crois que c’est beau, mais maintenant que j'y suis... J'y suis allé trop souvent. Je trouve que Gainsbourg représente un coté romantique et en même temps un peu expérimental. Comme Paris, c'est un beau mélange entre le classique et l’avant-garde.

Charles Gallet pour La Vague Parallèle.