OVNI : objet volant non identifié, ou le retour de Grimes dans nos cieux musicaux
"
Auteur·ice : Philomène Raxhon
14/12/2021

OVNI : objet volant non identifié, ou le retour de Grimes dans nos cieux musicaux

Photo | Amber Asaly

Depuis Miss Anthropocene, son dernier album sorti en 2020, l’artiste canadienne s’était faite discrète. Aujourd’hui, elle annonce une nouvelle ère avec des projets pour son avatar de toujours, Grimes, mais aussi pour d’intrigantes formations musicales à base d’intelligences artificielles. Retour plus cosmique que jamais de notre princesse-alien-guerrière préférée.

Elles s’appellent Oxytocin, Cortisol, Adrenaline, Dopamine et Tomorrow et ensemble elles forment NPC, un groupe digital né de l’esprit infini de Claire Boucher, aka Grimes. En collaboration avec Chris Lake, DJ house auteur des titres Boneless et Turn off the lights, les humanoïdes dévoilent un premier single, A drug from God. On y retrouve la voix céleste et électrique qui caractérise le personnage de Grimes. Les influences noise et japonaise de la chanteuse sont bien présentes, les thèmes sont les mêmes : amour, argent, domination mondiale et Dieu(x) de métal. La comparaison s’arrête là. Affranchies de leur mère, les nymphes digitales embrassent un son radicalement électro, portées par les beats de papa Lake. D’ailleurs, le single est distribué par Black Book Records, maison de disques du DJ britannique et non 4AD, label indépendant derrière les deux derniers albums de Grimes.

Le résultat est un single peut-être moins subtil que les harmonies pop-électro divines de l’illustre Oblivion ou du plus récent Idoru, mais pour le moins dansant. Le décor est planté: hangar sombre, crop-tops et shots, les membres de NPC projetées façon Hatsune Miku avec plus de sabres et moins de tenues d’écolière, DJbooth en arrière-plan. Reste à savoir si les personnages de synthèse qui n’en sont qu’à leur version bêta parcourront un jour le monde telles un hologramme de Johnny Hallyday.

Dans la foulée, Grimes balance Player of games, chapitre 1 du premier livre d’une nouvelle ère pour la Martienne technocrate. Les ingrédients du succès de Grimes sont là : beats entraînants et envolées vocales synthétiques. Le single est produit par Illangelo. Magicien à l’origine de Heartless ou After hours sur le dernier album de The Weeknd, il a aussi collaboré avec M.I.A. et Lykke Li. Player of Games apparaît dans la nouvelle saison du jeu vidéo Rocket League.

En attendant le clip officiel à venir, le titre s’offre une lyric video aux allures de jeu vidéo médiéval futuriste. La police de caractère rappelle IBM, Grimes est agrippée à une armure, elle tient une dague, les symboles se multiplient, on ne sait trop de quoi il s’agit mais on est content·e·s d’être là. Gare néanmoins à ne pas se laisser berner par les armes blanches et le métal glacial, il s’agit bien d’une chanson d’amour. La nymphe se morfond, son bien-aimé est un joueur qui la délaisse, navigue au loin vers l’espace infini. Bien qu’on ait du mal à imaginer Elon Musk en chevalier briseur de cœur, difficile de penser à un autre conquérant intrépide des étoiles. On attend donc avec impatience le chapitre 2 pour la vengeance inéluctable d’une souveraine interstellaire.

 

@ET-DC@eyJkeW5hbWljIjp0cnVlLCJjb250ZW50IjoiY3VzdG9tX21ldGFfY2hvaXNpcl9sYV9jb3VsZXVyX2RlX3NvdWxpZ25lbWVudCIsInNldHRpbmdzIjp7ImJlZm9yZSI6IiIsImFmdGVyIjoiIiwiZW5hYmxlX2h0bWwiOiJvZmYifX0=@