Paon sort l’album qui fait du bien
"
Auteur·ice : Rédaction
21/03/2015

Paon sort l’album qui fait du bien

Paon, c’est une coopération entre deux membres de deux groupes belges qu’on connaît déjà bien. The Tellers et leurs ballades (on se rappelle « Second Category », « Hugo » ou « Girls of Russia ») et le moins célèbre Lucy Lucy avec notamment « I Can Give It », « Clock » ou « Amelie ». C’est Aurelio Mattern de Lucy Lucy qui se joint à Ben Bailleux-Baynon des Tellers pour former Paon en 2012, accompagnés de Jerm (bassiste) et Leo (batteur).

Il y a un an, Paon sort un EP qui annonce déjà de bonnes nouvelles, avec notamment le très prometteur « Shine Over me » (qu’on retrouve sur cet album). La coopération surprend et fait plaisir à entendre, on en demande plus. Mais cette fois ça y est, le groupe débarque pour de vrai avec « PAON », premier disque de onze titres pop aux touches d’indie mélancolique.

Il ne manquait plus aux histoires des chansons des Tellers que ce côté décalé et planant qu’est celui qu’on retrouve chez Paon. Si on aimait les deux premiers groupes, on adore celui-ci qui offre des titres pleins d’énergie, de classe et de psychédélisme. Ce qui fait du bien aussi, c’est la technique des quatres musiciens qui nous ravit tant sur les instrumentales (le synthé d’Aurelio est, entre autres, ce qui rend le groupe hors du commun) que sur les mélodies de Ben, faussement nonchalant, toujours envoûtant.

C’est un album plutôt homogène que nous propose le band. Après une intro planante, on ressent dans les dix titres suivants le style de ce pop/rock belge qui nous est cher. Le plus de « PAON », c’est ce côté indie qui fait penser à de la surf music, avec des titres qui sortent du lot comme « Cool Spot », « As Long As You Need » ou le magistral « Shine Over Me ».

Le premier, c’est ce titre ambiance coco banana, qui dénote des autres par ses cloches et ses bruits de vent dans les palmiers, un petit voyage au cœur de l’album. Remue tes hanches, fais onduler tes cheveux, bienvenue dans le Cool Spot.

Cool Spot – Paon

« As Long As You Need », c’est le slow au solo de synthé qui te donne envie de danser doucement, très doucement. Ou de fermer les yeux et de profiter de la voix charmeuse de Ben. C’est beau, c’est doux, c’est tendre.

As Long As You Need – Paon

« Shine Over Me », avec son intro aux sonorités baroques qu’on avait déjà découvert sur leur EP reste le meilleur morceau du groupe. Les rythmes varient, Ben s’emballe et t’emmène avec lui. Au point que tu chantes à fond de balle dans ta voiture sous le regard incrédule des autres automobilistes. Non vraiment, ce morceau est génial, riche, complet et différent.

Un album à écouter en boucle donc, mais surtout à aller voir en concert très bientôt. Paon sera entre autres à Namur le 21 mars, au Reflektor à Liège le 23 avril et aux nuits Botanique le 12 mai. Tu viens ?

@ET-DC@eyJkeW5hbWljIjp0cnVlLCJjb250ZW50IjoiY3VzdG9tX21ldGFfY2hvaXNpcl9sYV9jb3VsZXVyX2RlX3NvdWxpZ25lbWVudCIsInNldHRpbmdzIjp7ImJlZm9yZSI6IiIsImFmdGVyIjoiIiwiZW5hYmxlX2h0bWwiOiJvZmYifX0=@