Playlist pour vous faire oublier (un instant) la fin du monde

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Si la fin du monde, ou plutôt la fin du règne des Hommes et des Femmes arrive à grand pas, autorisons–nous à regarder derrière nous et voir ce que nous avons fait de bien.

Évitons d’attendre un hommage post mortem qui ne pourra être entendu par personne. Prenons un peu d’avance pour faire mousser nos oreilles dans un bain auditif fort agréable. Et trêve de modestie, félicitons–nous plutôt d’appartenir à une espèce unique, complexe et assez géniale.

Il fut un jour où la mer s’ouvrit en deux, puis un peu plus tôt ou plus tard, on pourrait s’y perdre, on découvrit la théorie de la relativité et quittions la Terre pour toucher du bout des doigts l’astre responsable de la vie. Si grâce à lui, nos journées sont plus longues et nos nuits plus claires, il paraîtrait même que la Lune émet de sa face cachée un son, ou plutôt une musique, classée confidentielle.

Si la plupart d’entre nous n’avons pas eu le chance d’assister à ce miracle astral, à l’instar de la bêtise humaine, le génie n’a pas de limite. Et pour introduire cette playlist, nous partirons d’un haïku de Landry des Alpes, inspiré par la muse de Méliès, ô combien mystérieuse.

Au bord de la Lune
à la pêche au poisson-plume
Pierrot souffle un vers