Retour en terres normandes, focus sur nos coups de cœur à Pete the Monkey
"
Auteur·ice : Rédaction
08/06/2022

Retour en terres normandes, focus sur nos coups de cœur à Pete the Monkey

Entre le bal du 14 juillet et Pete the Monkey, La Vague Parallèle a tranché. Le traditionnel pèlerinage parisien en terres normandes aura bien lieu ! Rendez-vous les 14, 15 et 16 juillet prochains pour faire des galipettes dans les champs de blés, plonger dans la mer, et s’abreuver de génie artistique en découvrant les dernières pépites de la scène musicale et autres créations. Pour vous mettre l’eau à la bouche, on vous fait un focus sur nos coups de cœur.

Fishbach

Ah Fishbach… ça fait cinq ans que l’on en rêvait ! Cette année, Flora troque la brume des Ardennes pour les plages de galets de la Normandie. Son dernier album, Avec les yeux, c’est la promesse d’un voyage mystérieux, baroque et jubilatoire bercé par les rythmes éraillés de sa guitare. Fishbach, c’est surtout des textes doux-amers qui envoient valser les cœurs sensibles, un groove et une éloquence sans pareils, et une voix magistrale qui navigue des graves aux aigus, du pointillisme aux trémolos. Et si vous n’aviez pas encore plongé dans notre chronique, il est encore temps.

 

Oracle Sisters

Un Bruxellois, une Finlandaise et le musicien d’un des StrokesOracle Sisters, c’est la bande de potes dont tu as toujours rêvé. Uni·es par une même passion pour la peinture, le dessin, le cinéma et la musique, quand iels ne sont pas sur l’île d’Hydra en Grèce pour enregistrer, iels prodiguent à la scène parisienne leurs harmonies rêveuses transformées en véritable ode à l’amour. Parce qu’Oracle Sisters, c’est surtout un puissant filtre d’amour pour vos oreilles, alors s’il y a un endroit pour se laisser envoûter par leur pop-folk texturée, c’est bien à Pete the Monkey.

 

Orchestra Baobab

Certes, Pete the Monkey est le paradis des artistes sur le point d’embarquer pour la fame. Le meilleur de ce qu’on entendra dans les années à venir, en somme. Pourtant, un nom détonne dans la programmation de cette année. Le collectif Orchestra Baobab est loin d’être un projet émergent. Pour cause, ce sont de véritables stars au Sénégal, et ce depuis cinquante ans. Si les membres vont et viennent, la musique se transmet de génération en génération, mêlant rythmes traditionnels d’Afrique de l’Ouest et influences latines. Utrus Horas à Saint-Aubin-sur-Mer ? Une association que l’on n’aurait osé imaginer, et qui prend pourtant tout son sens.

 

Walter Astral

Qui veut invoquer Le Feu avec des druides à Pete the Monkey ? Nous les premier·es, surtout quand les sorciers ne sont autres que Walter Astral. Dans un duo déjanté mêlant synthés et banjo, Tino et Tristan savent jouer avec les éléments pour faire danser et hypnotiser les foules. Décollage garanti.

 

David Numwami

Bienvenue dans le monde merveilleux de David Numwami. Celui où il est possible d’enchaîner Coachella aux côtés de Charlotte Gainsbourg, la Gaîté Lyrique avec Sébastien Tellier ou le Musée d’Orsay avec Nicolas Godin avant même la sortie de son premier album, intitulé Numwami World. Chanteur, crooner, “popeur” pour reprendre l’expression chère à Etienne Daho, le roi David (traduction littérale de son nom) promet le mariage le plus délicat qui soit avec Pete the Monkey. On l’a vu quitter un concert à la nage sur la plage de Nice. Que nous réserve-t-il sur la côte normande ?

 

Annie Burnell

Avec une voix de velours tant au service de la délicatesse de la folk que de l’amour des arrangements pop, Annie Burnell caresse les tympans et s’y glisse à pas de loup, pour s’y lover précieusement. On enfile son maillot et on plonge paisiblement dans All Is Reborn, un titre qui respire les amours de saison. Parfait pour la chaleur d’un jour d’été.

 

Eloi

 « Ils me crient dessus au lieu de me dire je t’aime » : Eloi, c’est la voix d’une génération désenchantée, mais sincère autant dans ses mots que dans ses inspirations. De la techno club en passant par une pop très actuelle, l’artiste puise, digère et régurgite pour créer une hyperpop sublimée et singulière. Si l’on écoute déjà en boucle Soleil Mort et jtm de ouf (géniale reprise assumée de Wejdene), on s’impatiente de la fièvre qui l’habite sur scène. Hybride, osé et radical, de quoi réveiller les festivaliers à n’importe quelle heure de la journée.

 

Faux Real

Impossible de dresser une sélection de nos coups de coeur sans mentionner le duo de frangins le plus survolté du moment ! Les deux franco-américains de Faux Real nous avaient fichu une belle claque lors de leur dernier concert à Paris. On ne peut que vous conseiller de vous ruer devant la scène de Pete The Monkey pour admirer ce show sublime et vous laisser captiver par leur sex appeal : c’est énergique, c’est magnétique…

 

Pete the Monkey

Parce qu’il est quand même drôlement sympa, the singe. En plus d’être particulièrement vigilant sur la propreté de la vaisselle, il organise chaque année un festival à taille humaine, bienveillant, écolo et enivrant. Un moment si privilégié que l’on se demande si les feux d’artifices du 14 juillet ne lui sont pas destinés.

 

Pour acheter tes places pour le 10ème anniversaire de Pete à Saint-Aubin-sur-Mer, Seine Maritime (76), c’est en cliquant ici.


@ET-DC@eyJkeW5hbWljIjp0cnVlLCJjb250ZW50IjoiY3VzdG9tX21ldGFfY2hvaXNpcl9sYV9jb3VsZXVyX2RlX3NvdWxpZ25lbWVudCIsInNldHRpbmdzIjp7ImJlZm9yZSI6IiIsImFmdGVyIjoiIiwiZW5hYmxlX2h0bWwiOiJvZmYifX0=@