Romantique et déchirant, J.Bernardt signe son plus beau retour
"
Auteur·ice : Hugo Payen
08/03/2024

Romantique et déchirant, J.Bernardt signe son plus beau retour

| Photos : Athos Burez

C’est la nouvelle qui a fait vaciller nos coeurs cette dernière semaine : J. Bernardt est (enfin) de retour avec son prometteur Contigo. Avec l’amour en toile de fond, J. Bernardt nous réserve un véritable tourbillon d’émotions. Ses deux premiers singles que sont Taxi et Matter Of Times en sont le parfait exemple. 

Sept années se sont écoulées depuis la sortie de son plus qu’acclamé Running Days. Pourtant, rien n’a changé. Enfin si, vous vous en doutez : pas mal de choses ont changé. L’amour fait mal parfois, souvent même. Mais l’amour nous fait vivre, nous fait ressentir toutes ces choses que l’on ne pourrait ressentir sans.

Ça sonne cliché aligné sur papier, on vous l’accorde. Mais ça n’en reste pas moins important de le dire de temps en temps. Avec son prochain Contigo à paraître le 17 mai prochain chez PIAS, c’est tout l’objectif de Jinte Deprez.

« Je sais qu’un disque de rupture c’est un petit peu cliché. Mais je commence à aimer les clichés ! Je n’ai pas eu peur d’aller jusqu’au bout. » nous assure-t-il. On peut dire que ces deux premiers morceaux en sont le meilleur exemple.

Alors que le funky Taxi fait office de première bombe sentimentale sur fond de grooves endiablés et d’un ensemble de cordes des plus cinématographiques, le langoureux Matter Of Time fait presque office d’acceptation. Finalement, seul le temps permet d’apaiser certaines émotions, certaines décisions.

Contigo, qui signifie « avec toi » en espagnol, se veut être une œuvre aussi irrésistible que dramatique venue explorer les méandres de ce que représente la rupture, la perte. Une œuvre qui nous veut autant de bien qu’elle nous déchire le cœur donc, mais surtout une œuvre colorée d’espoir en chacun de ses recoins.

Le retour de J. Bernardt faisait indéniablement partie des plus attendus de l’année – en tous cas de notre côté. Affaire à suivre de (très) près donc. Puis, sans vouloir trop vous mettre l’eau à la bouche, on peut déjà vous dire que Jinte Deprez a encore pas mal de jolies cartes à nous dévoiler.


@ET-DC@eyJkeW5hbWljIjp0cnVlLCJjb250ZW50IjoiY3VzdG9tX21ldGFfY2hvaXNpcl9sYV9jb3VsZXVyX2RlX3NvdWxpZ25lbWVudCIsInNldHRpbmdzIjp7ImJlZm9yZSI6IiIsImFmdGVyIjoiIiwiZW5hYmxlX2h0bWwiOiJvZmYifX0=@