Session Numérique #7 : Un face-à-face avec Bon Iver

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Dans Session numérique, La Vague Parallèle sillonne la toile à la recherche de ce qu’Internet nous réserve de plus fort, de plus doux, de plus coloré. Et quoi de plus doux pour débuter ce mois de mai qu’un One To One avec Bon Iver offert par la Blogothèque ?

Vous l’avez sûrement compris, on est amoureux de la Blogothèque à la rédaction, et notamment de leur faculté à créer des concepts uniques comme les Take Away Show ou les Soirées de Poche. Sérieusement, si vous êtes étrangers à tout ça, foncez : on vient de vous donner de quoi vous occuper pour le week-end.  Mais notre concept préféré, beaucoup plus rare et intense, reste le One To One. Le principe est tout aussi simple qu’absolu, permettre à un.e heureux.se élu.e de voir son artiste préféré.e lui chanter un morceau en face-à-face.

En grand habitué, c’est à nouveau Justin Vernom – alias Bon Iver – qui s’y colle. Et comme si sa présence n’était pas suffisamment exceptionnel, il débarque avec le Cantus Domus, un chœur bien connu des internautes après avoir notamment collaboré avec Damien Rice sur plusieurs vidéos de la Blogothèque. On doit avouer être un peu jaloux de la jeune femme dans la vidéo, probablement marquée à vie par ce moment. Et pour cause : à cadre d’exception, chanson d’exception. Vous ne trouverez pas Heavenly Father sur Spotify, mais cette chanson fait partie des plus appréciées du public de l’américain. Pour l’occasion, les loops vocales synthétiques sont remplacées – et sublimées – par le chœur, tandis que la voix de Justin se défait de ses allures digitales pour une version bien plus poignante, bien plus sublime. Comme d’habitude avec la Blogothèque, la vidéo n’est pas en reste, filmée avec juste ce qu’il faut de proximité, de jeux de lumières, et de plans sur le visage émotif de l’unique personnes du public. Chapeau à la direction artistique pour avoir à nouveau su retranscrire ce sentiment de familiarité et de privilège.

Visionnez-la au réveil. Visionnez-la au goûter. Visionnez-la dans le Noctilien qui vous ramène de boîte à l’aube. Mais laissez-vous emporter par le contraste entre ces chœurs majestueux et cette voix sincère. Doux week-end à tous.