Sofar Sounds : retour à la musique telle qu’on l’aime

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Bien loin des concerts gâchés par une foule d’abrutis à moitié saouls, par des téléphones qui nous empêchent de voir ou  par des groupies en feu, les sessions Sofar Sounds proposent un véritable retour aux sources, où la musique peut à nouveau se ressentir pleinement. Une fois par mois, les music freaks que vous êtes pouvez vous inscrire à un concert, sans en savoir le lieu exact ni l’affiche. Ce n’est que le jour de l’événement qu’un mail les informe de l’endroit où aller pour passer une soirée intimiste dans un des plus beaux endroits de la ville avec trois artistes brillants et complètement différents.

Interview

La Vague Parallèle a rencontré Jean-Michel Kulumba, le responsable Sofar Sounds en Belgique, pour lui poser quelques questions sur ce projet.

LVP : Tu peux nous expliquer le concept global du Sofar ?
Jean-Michel : C’est une immense communauté de passionnés de musique qui organisent des concerts plus ou moins secrets dans des appartements ou des endroits assez uniques, partout dans le monde. On peut retrouver des Sofar à Lisbonne, Paris, New-York, Londres et maintenant à Bruxelles, Gand et Anvers.

L’idée est un peu de retourner aux sources en demandant un respect total des artistes et un focus seulement sur la musique.

Sofar Sounds x Colline Hill. #SofarSounds

Une photo publiée par Fanny Ruwet (@waaagon) le

LVP : Le projet est né à Londres en 2009 et se retrouve maintenant en Belgique..
Jean-Michel : On a lancé Sofar Belgium en décembre 2014. On a organisé la première soirée dans un grand loft à Bruxelles et depuis, on essaye de faire une session par mois. On essaye également d’aller dans d’autres villes. En juillet, j’ai par exemple trouvé des gens aussi passionnés que moi pour organiser des sessions à Gand, et bientôt à Anvers

LVP : Il y a trois règles de base lorsque l’on assiste aux sessions Sofar..
Jean-Michel : Oui, et elles sont très claires (*prend un air faussement sévère*).

  1. Venir à l’heure
  2. Donner toute son attention à l’artiste : donc ne pas commencer à parler pendant la prestation, ne pas utiliser son téléphone en permanence,..
  3. Rester jusqu’à la fin. On propose 3 artistes différents et chacun doit avoir droit à une écoute attentive

LVP : Tu penses qu’un projet comme ça est le symptôme d’un ras-le-bol général des passionnés de musique quand ils vont à des concerts et que personne n’est réellement attentif ?
Jean-Michel : Oui parce qu’aujourd’hui, quand tu vas dans des concerts, tu es souvent confronté à des personnes qui commencent à parler entre elles, des gens qui mettent leur GSM devant toi ou carrément des iPad (*rire dépité*). Donc Sofar Sounds est né de cette frustration-là. Ce sont 3 amis à Londres qui se sont dit en 2009 : « Tiens, il y a quelque chose à modifier dans l’expérience musicale live. Pourquoi ne pas revenir aux sources en allant dans un appartement et en ayant pour seule règle de respecter la performance des artistes ? ». Et à partir de là, on vu qu’on pouvait avoir un respect, une connexion entre l’artiste et son public et qu’on arrivait à passer ensemble des moments magiques.

LVP : Comme tu l’as dit plus tôt, il y a trois artistes différents qui viennent jouer lors de chaque session Sofar et certains sont vraiment inattendus. Il y a par exemple des groupes électro qu’on n’aurait pas imaginés dans un salon et dans ce type d’ambiance intimiste. C’est le but de surprendre de cette façon ?
Jean-Michel : Oui. Et dans certains cas, ce sont ces groupes un peu inattendus qui se proposent pour faire un Sofar parce qu’ils veulent tester une formule inédite de leur musique. Donc ils profitent d’un Sofar pour voir comment le public réagit à cette nouvelle façon de faire.

LVP : Tu n’as jamais peur que ça ne colle pas ?
Jean-Michel : Non parce qu’en général, ils sont bons (rire) et ils savent exactement de quelle manière présenter leur musique, c’est ça qui est génial. Qu’ils soient des artistes avec beaucoup ou peu d’expérience, ils savent toujours proposer un set de qualité et le partager de la meilleure des manières.

LVP : Comment vous choisissez les groupes de vos line up ?
Jean-Michel : Il y a deux manières. Soit ils envoient des e-mails pour proposer de faire une session avec nous ou c’est nous qui contactons nos artistes coup de coeur. Et on insiste toujours sur le fait d’inviter 3 groupes de styles bien différents parce que comme le line up est secret jusqu’au moment de la session, il y a de grandes chances que le public retrouve au moins un groupe qu’il aime particulièrement. On programme de l’indie, de la folk, du pop/rock, de l’électro, du jazz, de la soul,… Il y a un peu de tout, on est vraiment ouverts.

LVP : C’est quoi ton meilleur souvenir Sofar ?
Jean-Michel : Il y a en a beaucoup.. Mais ce qui me marque le plus dans ce projet, c’est l’esprit de communauté. Il y a des gens qui étaient par exemple à une session de Bruxelles, qui l’ont appréciée et qui sont directement allés à celle de Gand quand elle a été annoncée. C’est dingue qu’ils soient prêts à faire ce trajet-là pour aller écouter de la musique d’une manière plus respectueuse. Et c’est cette communauté qui est fabuleuse.

Un autre bon souvenir, c’est quand on a fait une session sur un rooftop. C’était avec Badi, on était sur le toit, il y avait le soleil, une atmosphère incroyable.. Et il y avait même des gens en bas dans la rue qui entendaient la musique et commençaient à danser. C’était vraiment un moment fort.

LVP : On peut vous rejoindre aussi dans ce projet pour donner un coup de main pour l’organisation ?
Jean-Michel : Oui. En fait, on a une petite structure entre nous pour préparer l’event en amont mais le jour de la session, c’est toujours bien d’avoir des volontaires pour l’accueil du public et des artistes, les boissons,.. Tout ce qu’il faut pour vivre une bonne expérience Sofar Sounds. Donc on est toujours ouverts pour accueillir de nouveaux volontaires, l’équipe change en permanence.

S’inscrire

Pour être tenu au courant de l’actualité de Sofar Sounds Belgium, découvrir les nouvelles vidéos des sessions, ou vous tenir informé des prochaines dates ça se passe sur Facebook.

Et pour vous abonner à la newsletter Sofar, rendez-vous ICI. Vous recevrez un mail chaque mois avec les dates de sessions dans toute l’Europe et pourrez vous y inscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.