The Blaze de retour pour nous emmener Somewhere

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Le retour qui fait du bien. Depuis leur précieux bijou Dancehall en septembre 2018, le tandem français des cousins Alric s’était fait plutôt discret, favorisant les scènes internationales (notamment celle du Coachella) au studio. Ils marquent aujourd’hui un comeback plutôt surprenant, invitant pour l’occasion le rappeur Octavian, lauréat du prestigieux BBC Music’s Sound de 2019. Un artiste franco-britannique qui avait déjà eu le mérite de faire chavirer nos fessiers avec son tube Bet ou sur le morceau Move Me, collaboration brûlante avec le producteur Mura Masa. Pour Somewhere, le rappeur s’éloigne de sa zone de confort au même titre que les deux génies de The Blaze pour infuser le meilleur de leurs deux mondes dans un morceau chimérique, comme un rêve. 

À la première écoute, un élément nous frappe : un vent de changement. Une mue opérée par l’intégration d’une voix qui tend à prévaloir sur la mélodie. Là où Dancehall bluffait par sa force instrumentale, la mélodie partage ici la vedette avec le rap autotuné d’Octavian. C’est d’ailleurs une première pour le duo électro qui n’avait auparavant jamais fait entendre d’autres voix que les leurs sur leurs pépites. Des vocalises qu’ils distordaient, modifiaient et glissaient sobrement en filigrane à leurs compositions, comme des murmures embellissants. La voix n’était que le vecteur des émotions, véritable matériau de leur musique. Le défi ici était donc de mettre en valeur le timbre du rappeur et d’aligner sa franchise urbaine à leur douceur électronique. L’équilibre est néanmoins atteind, les deux univers se mélangeant sans se faire de mal et en évitant surtout de dénaturaliser l’authenticité de l’autre. Les beats électro en mode ping pong, marque de fabrique de The Blaze, sont bien là. Le flow perçant du Britannique est perceptible. Les deux ADN se complètent, l’alchimie est atteinte.

Avec cette première mise en bouche, on a beaucoup de mal à contenir l’excitation quant à la suite des événements de ce projet que l’on aime tant. Si le single ne s’est pas encore vu auréolé d’un des visuels parfaits qui font la gloire des deux visionnaires, nous espérons que ce n’est qu’une question de temps. En attendant, par cette sortie inattendue, The Blaze nous prouvent qu’ils ont encore de jolies choses à nous raconter pour cette année.