Une semaine au Festival Résonance : on y était

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Fin juillet, un festival particulièrement ambitieux s’est tenu en Avignon. Depuis 10 ans, le Festival Résonance fait vibrer le riche patrimoine architectural de la ville avec la pointe des musiques électroniques. Ont participé aux éditions précédentes : Carl Craig, Derrick May, Tale of Us, Breakbot, Bambounou, Paradis, Joris Delacroix, entre beaucoup d’autres… Cette année, la programmation était largement au niveau et a investi des lieux exceptionnels. On y était, on vous raconte !

 

Comment mieux débuter le festival qu’avec Arnaud Rebotini ? Le compositeur de la BO de 120 battements par minute a réalisé un coup double le 23 juillet en assurant simultanément la clôture du Festival d’Avignon et l’ouverture de Résonance. La musique du film de Robin Campillo a ainsi résonné dans la sublime enceinte du Palais des Papes, précédée par une lecture très émouvante du Bain de Jean-Luc Lagarce. Un début de festival symboliquement fort et musicalement très intéressant. On se souviendra du moment de grâce pendant Smalltown Boy, où la quasi-intégralité du public – peu habituée à écouter de la house puisqu’une majorité clôturait le festival de théâtre – s’est spontanément levée pour danser. Un mélange des générations qui fait du bien !

 

La seconde soirée, qui devait accueillir Molécule et Piu Piu dans l’incroyable Collection Lambert – le musée privé d’art contemporain de la ville, à visiter absolument – a malheureusement été annulée. Mais nous ne sommes pas en reste ! Nous retrouvons le chemin des BPM le 26 juillet au Théâtre des Carmes avec Two Diggers et au Village du Off avec Sheitan Brothers. Doublé réussi pour la première soirée club.

 

La soirée du lendemain a été remarquable. Initialement prévue sous le Pont d’Avignon mais déplacée à cause d’un violent orage, elle s’est tenue dans un surprenant entrepôt à sel – le Grenier à sel – avec Stck, Clémentine et Varoslav aux manettes. Ce dernier, à la tête du foisonnant label Rue de Plaisance, a livré un set exceptionnel jusqu’à 1h. Jonglant savamment entre techno, breakbeat et house, le DJ a emporté le public Avignonnais avec lui. Quelle claque ! L’habitué de Concrete a distribué pépite sur pépite dans cette mystérieuse usine dont l’acoustique était, par chance, idéale. Nous avons désormais rendez-vous le 28 juillet pour la dernière soirée, avec une programmation grandiose.

La Mamie’s @ Festival Résonance

Pour conclure ce rendez-vous annuel, on ne pouvait rêver meilleure soirée. Nouveauté 2019 : le festival a investi le Rocher des Doms – le jardin du Palais des Papes – avec une vue imprenable sur la ville. Et quel line-up ! Les deux prestigieux collectifs La Mamie’s et Camion Bazar ont enflammé la foule de festivaliers motivée dès le début de l’après-midi. Bénéficiant d’un coucher de soleil somptueux, nous avons passé une des meilleures soirées de l’été. Le B2B final, qui a réuni tous les DJs de la soirée, a suspendu le temps. On se souviendra longtemps de Come Out and Play des Offspring, dernier des derniers morceaux à résonner dans le ciel d’Avignon. Merci pour tout Résonance, à l’année prochaine !

Camion Bazar @ Festival Résonance