Une soirée avec Cocoon au coin du feu et au bord de la piscine du Bikini

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Alors que son nouvel album Wood Fire sortira en septembre prochain, Mark Daumail, toujours à la tête de Cocoon, s’est lancé dans une tournée acoustique prequel. Ainsi, le Spark Tour : Warm Up Acoustic Shows prendra place tout l’été dans des lieux insolites à travers toute la France. Ce dimanche 16 juin, Cocoon était de passage à Toulouse et s’est posé sur le bord de la piscine du Bikini dans un cadre champêtre pour un concert intimiste et délicat.

Après un long dimanche chaud et ensoleillé, on a terminé la soirée du 16 juin posés dans le jardin lounge et au bord de la piscine du Bikini pour un concert de Cocoon tout aussi chill que le lieu qui nous accueillait. On a d’abord pu découvrir la première partie du groupe : Chien Noir. Un projet porté par le bordelais Jean Grillet et soutenu par Mark Daumail lui-même, qui le produit. On y repère de suite une signature vocale, une voix qui sera rapidement discernable au milieu d’autres. Seul face au public avec sa guitare, on le devine timide mais heureux de nous faire découvrir ses titres. Il jouera pendant une petite demi-heure ses titres mélancoliques et respirant la nostalgie. Un projet qui tient à cœur au leader de Cocoon qui nous le décrira lors de notre entrevue juste avant le concert comme étant très talentueux et ayant une musique emblématique du Sud-Ouest. Affaire à suivre donc.

Dans ce cadre champêtre, c’est criblés de piqûres de moustiques que l’on accueille Cocoon et ses choristes. Une scénographie des plus minimalistes avec des jeux de lumière, ampoules rouges et un fond sonore de crépitements de feu. Le ton est donné et l’ambiance intimiste voire même familiale typique d’une soirée autour d’un feu de bois est prise au pied de la lettre par le public toulousain qui restera assis autour de la scène, écoutant les histoires et chansons de Cocoon avant d’aller se coucher.

Une ambiance entièrement acoustique chantée autour de l’eau et de ce feu de camp fictif qui a fait de ce concert une véritable parenthèse au cœur de la personnalité et vie du chanteur. Un moment de communion. Très à l’aise avec son public devant lequel il se met à nu dans ses chansons, Mark Daumail enchaînera les blagues et interactions tout au long du concert rendant le show encore plus intimiste qu’il ne pouvait déjà l’être.

De ses heures sombres dans Where The Oceans End à Welcome Home, album dédié à son fils, toute l’histoire de Mark y passe. Il nous jouera même plusieurs titres inédits de Wood Fire, qui abordera la thématique du couple. Une épopée racontée en acoustique qui ne fera que sublimer les titres délicats du groupe. Pendant près d’une heure et demie, Cocoon jouera donc ses titres et on retiendra notamment les moins emblématiques mais pour autant non moins merveilleux Cathedral et Hummingbird, deux ballades tristes et magnifiques. Pour mettre du baume au cœur de ce public conquis, Mark enchaînera avec des titres plus connus comme Chupee et On My Way, grands classiques très attendus, mais également Back To One et Spark, deux morceaux issus du nouvel album et beaucoup plus gais.

 

Remerciements et crédits photo : Antony Chardon – Thorium Mag