Weekend Affair : Tonnerre sous les tropiques Du Rivage

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Les météorologues l’ont dit, 2018 commence de manière un peu craignos. On manque de soleil, et comme on n’est pas comme Donald Trump, on va pas s’amuser à remettre en cause des données scientifiques. Sans soleil, on est tout triste et on préfère vivre dans un fort créer avec des couettes plutôt que de sortir le nez dehors. Pourtant on n’a pas trop le choix, il faut sortir de chez soi. Et les scientifiques, s’ils sont très doués pour balancer des constats alarmistes et implacables concernant l’état de notre monde, ils sont plus que désemparés lorsqu’il s’agit de trouver des solutions. Alors on cherche des substituts un peu partout, des moyens de faire revenir le soleil dans notre vie et de nous donner le courage et l’énergie de combattre les journées tristes et froides.

Et après d’intenses recherches, beaucoup d’expérimentations, de galères et d’échecs, la réponse vient comme toujours de là ou on l’attendait le moins. Car en effet, le retour du soleil et de la chaleur qui réchauffera votre petit cœur transi et presque congelé vient de la musique d’un groupe du nord de la France, région qui s’y connait en substitut au soleil. Cette petite pilule magique s’appelle Du Rivage et c’est le nouvel album de Weekend Affair.

On le sait, depuis quelques années chanter en français est revenu à la mode, c’est même presque devenu dans certains cas une obligation. Et parfois, cela rend méfiant. Pourtant dans le cas de Weekend Affair, les doutes concernant l’utilisation du français ont vite explosé. Si le groupe avait bien sorti un premier très bon album en anglais intitulé Welcome To Your Fate, plus qu’un changement linguistique, c’est une véritable refonte musicale qu’il s’est offert  en mars 2016 avec le double single Duel chez Partyfine.

L’aventure avec le label rémois avait continué l’année suivante avec l’excellente Descends et se poursuit aujourd’hui avec la sortie de Du Rivage en collaboration avec un autre label lillois, Play It Loudly.

La mue effectuée depuis 2015 et la sortie de leur premier effort est si importante qu’on pourrait logiquement considérer Du Rivage comme un second premier album, plus qu’un nouveau chapitre, c’est clairement un nouveau livre que nous offre le duo. Car, ce qui semblait auparavant être une récréation, une échappée permettant à Cyril Debarge et Louis Aguilar de créer de la musique ensemble en parallèle de leur autres projets, semble avoir gagner en sérieux, et donc en profondeur.

Musicalement si les influences électroniques sont toujours présentes, le duo a décidé de s’aventurer dans des contrées plus pop, flirtant parfois avec le disco. Comme pour le français, plus qu’une mode, c’est une certaine envie de nouveauté, un combat  contre la monotonie qui semble guider Weekend Affair. On pourrait les voir comme des explorateurs de la musique, toujours à la recherche de nouveaux défis à relever. Chez eux, rien n’est bon s’il n’est pas frais, différent et surprenant.

Weekend Affair est donc la collusion de deux esprits généreux et travailleurs. Et si la musique est solaire, ce n’est pas réellement le cas des paroles.
Car si on y chante l’amour, celui-ci n’est jamais vraiment joyeux. Que ce soit sur L’indécise, qui raconte l’histoire d’une femme qui ne sait pas ce qu’elle veut, l’excellente Pour En Finir qui voit un homme se préparer à une rupture, la planante La Fête Est Finie qui met en scène un homme face à la fin de sa vie professionnelle ou même sur la très dansante Tu t’emmènes avec notre chouchoutte Cléa Vincent, chaque texte est teinté d’une vraie mélancolie parfois tendre, parfois amère.

Mais là encore, plus qu’une affaire autobiographique, ou l’expression d’un vrai mal-être, on voit bien qu’il s’agit ici d’un terrain de jeu idéal pour Louis, afin de développer un personnage  distancié et désabusé, qui matche parfaitement avec sa voix de crooner français, qui parfois parle plus qu’elle ne chante. Une espèce de Gainsbourg version 2018 qui aurait troqué le whisky pour le gin tonic.

Du Rivage est donc un laboratoire parfait pour Weekend Affair. Chaque chanson y est une histoire, un défi, une exploration. Chaque instant semble être guidé par cette envie de générosité. C’est un album idéal pour les jours pluvieux, tant il dégage quelque chose de solaire et de lumineux, tout en nous faisant danser sur une mélancolie que l’on porte finalement tous en soi.

Si l’aventure Du Rivage commence à peine, on en demeure pas moins curieux de voir dans quelles contrées les deux Lillois nous emmèneront pour leur prochaine aventure. Le rendez-vous est déjà pris.

Crédit Photo : Ludo Leleux