Biffty, Roi de la Souye

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Le très décalé et génial Biffty revient avec un 8ème projet : contenant 12 titres et 3 collaborations. Le roi de la Souye compte bien montrer que lui seul peut revendiquer à ce titre.

Membre du Patapouf Gang avec son frère Julius qui s’occupe de la réalisation de clip, Biffty a vécu dans une famille d’artiste : son père est chanteur et son oncle réalisateur. Remarqué par Dj Weedim qui l’accueille sur sa mixtape Boulangerie Française. Par la suite, le producteur produira nombre de projets du rappeur de Neuilly, jouant ainsi un rôle primordial dans sa carrière. Proche de Vald, il s’occupera des premières parties du Agartha Tour et se fera encore une fois remarquer par son sens du turn up assez développé. Le 20 avril il lance son projet Roi de la Souye, immersion dans son royaume.

L’entrée est fracassante à l’image d’une Voiture bélier. Ambiance sombre et flow caverneux aux programmes. On enchaine ensuite avec Roi de la Souye qui est à l’opposé du premier titre, on retrouve ici une prod plus lumineuse et une réel joie de vivre dans les paroles et dans le flow. On y retrouve les thèmes abordées par la Souye: nourritures grasses et drogues douces. S’en suit le premier featuring avec un autre membre du mouvement ramené par Biffty : 21Souyard sur le morceau Arielle Dombasle. Rempli de référence aussi barrée les unes que les autres, on reste sur une ambiance assez joyeuse sans prise de tête où les deux soyons s’amuses et cela se ressent. Changement d’ambiance avec 14g, morceau trap par excellence. Biffty se permet ici de faire de l’égo-trip mais toujours à sa sauce. Comme le titre le laisse penser, le shit est un des thèmes principales du thème. Biffty se proclame Roi de la Souye mais aussi Jeune CEO. Pour ce morceau aux basses plus que saturé, le membre du Patapouf Gang montre aussi qu’il sait rapper: il débite sans s’arrêter, un plaisir pour les fans de flow rapide. Ce son est aussi un réel plaisir pour la scène, que Biffty affectionne beaucoup.

Après deux morceaux agressifs, le ton redescend d’un cran avec le très planant Ivresse. Encore une énième ode  à la drogue douce avec Balrog, référence aux dragons dans Le Seigneur des Anneaux. Mention spéciale au refrain très entrainant. Sirap est l’invité principal du projet, pas de prise de risque avec Zad Partout, la prod colle parfaitement à l’univers des deux rappeurs et le morceau est super efficace. Sirap se balade pendant que Biffty ramène une touche plus grasse au titre. Le dernier invité du projet est 2cheesemilkshake sur le très autotuné Kiwi, ambiance foncedé qui fait pensé aux titres Poisson de Vald. 2cheesemilkshake est parfait pour ce genre de morceau. Oz pourrait être la partie lumineuse du son Balrog, les thèmes sont assez semblables mais pas l’univers musical. Avant de finir avec un son doux et presque mélancolique (Le Prix de l’Amour), Biffty a décidé de placer Régime, son énervé où le thème de la nourriture grasse est exploité de long en large: d’où le titre.

Au niveau de la scène, Biffty viendra retourner plusieurs festivals cet été dont: le So Good Fest (8 juin 2019), Garorock (30 juin 2019) et le Reggae Sun Ska (2 août 2019). N’hésitez pas, ça s’annonce festif.