On a glissé nos pièces dans le Sentimental Jukebox de Coming Soon

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Flashback, retour en 2008. “Hey, tu devrais écouter ce groupe, ça s’appelle Coming Soon et c’est vachement bien.” Cette phrase, c’est celle d’une petite sœur de 12 ans à son grand frère de 21. On se méfiait un peu, parce qu’à l’époque elle écoutait quand même Superbus et les BB Brunes. Mais comme cette même année elle nous avait poussé à écouter Yelle et Housse de Racket, on a suivi son conseil et on l’a finalement pas regretté. 10 ans plus tard, Coming Soon fait toujours partie du jukebox de notre vie, et ce n’est pas le bien nommé Sentimental Jukebox qui va les en éloigner. On met une petite pièce et on lance l’écoute.

Pour un groupe qui s’appelle Coming Soon, on peut dire que le gang d’Annecy a pris son temps. En effet, 4 ans sépare Tiger Meets Lion et leur nouvel effort, Sentimental Jukebox. À vrai dire, on les pardonne grandement tant les garçons ont été occupés. Entre une énorme tournée en tant que backing band de Adam Green sur la tournée Aladdin et tout un tas de projets aussi divers qu’excitants (The Pirouettes, Arkadin ou Mont Analogue pour ne citer qu’eux), les garçons n’ont jamais été loin de nous. N’empêche, on est quand même bien heureux de les voir revenir vers nous avec ce Sentimental Jukebox qui porte définitivement bien son nom et qui pourrait définir aisément l’image qu’on a du groupe. Déjà parce que, comme dans un jukebox musical,  ils ne sont jamais réellement attachés à un style musical, passant de l’anti-folk à la pop, prenant un virage à gauche vers les bidouillages électroniques avant de retourner tranquillement naviguer vers des nappes 60’s et filer tout droit vers un coucher de soleil comme à la fin d’un film où les deux héros filent vers l’horizon, les cheveux aux vents et l’amour au cœur.

L’amour justement, pour le coté sentimental. Il n’a toujours été question que de ça chez Coming Soon. Amour un jour, amour toujours. Et cette nouvelle collection de chansons ne fera pas exception à la règle, qui semble finalement être la seule qui tienne chez ces éternels romantiques. Parler d’amour mais l’orner de couleurs musicales, toujours différentes, toujours innovantes. Si on était vraiment honnête, ou un peu ronchon finalement, on pourrait dire qu’ils n’inventent rien. Mais à l’heure où la radio nous bombarde de hits prémâchés, sans âme et sans saveur, il est difficile de faire l’impasse sur un album comme Sentimental Jukebox qui respire le respect de la musique qu’il convoque, mais qui la réinvente plus qu’il ne lui rend bêtement hommage. Le second point très positif de cet album, c’est aussi ses voix qui se mélangent, qui échangent, qui apportent à chaque fois une patte personnelle à chaque chanson. On aime aussi beaucoup la réapparition de voix féminines sur certains titres.

Mais la grande la force des 11 chansons qui forment ce LP, c’est la classe absolue dans toutes les parties qui les composent : les paroles, les compositions et la production. Tout est fait avec amour, mais surtout avec talent. Et c’est nos oreilles qui vibrent de bonheur, que ce soit à travers la mélancolie heureuse de Dreaming Of You et Until Then, les légères vibrations reggae de In Your Company, les influences africaines de Watudu, les déviations électroniques de Never Over ou les joyeuseries pop que peuvent être See Me Trough ou World Of Silence.

En bon hydre à 5 têtes, chaque membre apporte sa patte et ses obsessions et on s’amuse comme dans un puzzle musical à essayer de deviner quel membre à pu apporter quel partie qui s’imbrique finalement si facilement avec les autres pour nous offrir un tableau à la fois simple et complexe.

Retrouver Coming Soon est donc toujours un vrai bonheur, car si chaque album est différent, il nous rappelle toujours pourquoi on aime ce groupe si important dans le paysage hexagonal. Quand les cinq d’Annecy se retrouvent, c’est toujours pour nous proposer une oeuvre aussi classieuse que maitrisée et qui passera avec aisance le cap des années. À une époque où la musique se consomme comme dans un fast-food et où elle devient aussi bourrative que sans saveur et sans goût, les garçons nous proposent toujours un véritable menu gourmet qui réchauffe le cœur et les oreilles.

Allez nos poches ne sont pas totalement vides, on va remettre une petite pièce dans ce Sentimental Jukebox.

Futur maître du monde en formation.
En attendant, chevalier servant de la pop francophone.