Royal Câlin de Mou, un EP qui a du chien

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Parmi toutes les découvertes qui ont émaillé 2018, Mou est l’un des noms qui apparait en grosse lettres sur nos carnets de notes. Bien décidé à ne pas faire trainer les choses, après un EP en début d’année et un double single qui avait illuminé notre été, le rappeur de chez FVTVR revient donc avec Royal Câlin, histoire de guider nos oreilles en douceur jusqu’à la fin de l’année.

 

Si l’on s’en fie à la définition, est nonchalant celui qui manque d’activité. Si on prend la définition au sens premier, alors on peut clairement dire que Mou est à l’opposé totale de la nonchalance. Le garçon a quand même distribué en 1 an douze chansons qui ont développé un univers singulier et unique. Alors peut on dire que Mou est nonchalant ? Sans doute, mais il en joue certainement, comme il le balance au travers d’une rime sur Allez.
Et si on l’avait au départ, et finalement à tort, comparé à un Droopy rappeur, on est pas étonné de le voir ainsi détourner malicieusement  une célèbre marque de nourriture pour chien afin de nous offrir Royal Câlin son nouvel EP.
Fidèle en musique, on retrouve des collaborations avec La Brousse et Maodea, déjà présents sur ses autres titres, auxquels vient s’ajouter le belge Mowley.
Pas du genre à se prendre la tête ni à se coller réellement une étiquette musicale, ce grand bonhomme, cuisinier dans la vie de tous les jours cherche avant tout à niquer le quotidien et à lui offrir un côté rêveur et hors du temps. Pour cela, il utilise ce qui jalonne sa vie de tous les jours pour l’implanter dans un univers musical aussi surréaliste dans ses propos que délicieux à l’oreille.

 

 

Ainsi, on est pas étonné de retrouver des références à la nourriture souvent, aux chiens parfois et à l’amour toujours.  Allez, on va vous l’avouer : toujours Sensuelle, la musique de Mou nous fait du bien comme un Croissant au beurre dévoré au lit un dimanche matin après avoir dansé le Cha-Cha toute la nuit. Il claque souvent aussi bien qu’un Smash de Federer et nous protège de la merde journalière tel un Berger Allemand mental qui s’attaque aux pensées noires qui nous envahissent parfois.
D’une voix cajoleuse et souvent hypnotique, Mou nous apaise et nous détend mais n’oublie jamais de nous divertir. Grand romantique dans l’âme, Mou garde les sentiments amoureux en ligne de mire, utilise les clichés du rap pour les distordre et leur offrir une dose de douceur et de tendresse. En effet, qui pourrait resister à un homme qui déclame le plus sérieusement du monde “Tu es la merguez dans mon couscous.”
C’est aussi ça qu’on aime chez moi, cette absence de cynisme, ce second degré au service d’un objectif clair : parler d’amour oui, mais à sa manière, avec ses codes, son humour et sa bonhommie. Alors ne résiste pas et laisse Mou t’offrir son Royal Câlin.

 

 

Et comme on aime beaucoup Mou, on a décidé de t’emmener avec nous pour sa release party parisienne au Pop-Up Du Label le 20 décembre. Pour ça on te donne rendez vous sur notre Facebook et notre Instagram.

 

Crédit photo : Gregg Bréhin