Dose d'énergie avec Warmduscher, Life et Prettiest Eyes

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Ce jeudi 5 mars, on est en pleine forme ! Et c’est tant mieux car on a une soirée qui s’annonce très rock à l’Aéronef !

Prettiest Eyes

Le public arrive petit à petit, on commence avec Prettiest Eyes. Le trio post-indus venu des U.S. réussit une ouverture remarquable avec des membres très énergiques, capables de rendre le blues punchy. Ils rappellent presque un peu les Black Keys.

On the road, le bassiste a un déhanché à faire pâlir un danseur de country. D’autre part, à l’aide de ses pédales d’effets, le claviériste nous fait prendre des virages survoltés. Tandis que le batteur et chanteur est infatigable !

Ils jouent des titres très cools comme Don’t Call ou Mire Nena, extraits de leur dernier album “Pool” (2019). On s’amuse sur scène comme dans le public. Une belle proximité qui débute une soirée au top.

Life

La seconde partie de la soirée tourne à la punk anglaise avec les très attendus Life ! 

Le groupe de Hull est dans la veine d’artistes tels que Blur, Parquet Courts, Idles ou bien Shame.

En live, le chanteur, Mez et ses mimiques rappelant Jarvis Cocker, est surexcité. Le guitariste Mick et la bassiste Loz tournoient sur scène pour un show de dingue. Puis Mez et Loz vont dans le public pour énergiser ce dernier, qui est désormais enflammé. 

Ils jouent des titres comme Excites Me, Half Pint Fatherhood, Never Love Again ou encore Good Health, venants de leur nouvel album “A Picture Of Good Health” (2019), une véritable potion revigorante. En effet, on saute (ou sautille selon ses capacités) en hochant la tête sans arrêt, excellent ! On peut dire que le groupe a fait un sacré retour en puissance et on a hâte de voir la suite.

Warmduscher

Dernière partie, celle de Warmduscher, tout le monde est impatient. Le chanteur arrive avec sa doudoune sans manches, un jogging et un chapeau de cowboy, présage d’éclectisme.

Un mélange tout simplement incroyable, qui donne un résultat magique en live. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les différents styles s’agencent dans une parfaite justesse. Il y en a pour tous les goûts, de l’électronique, du hip-hop, en passant par du blues et du rock bien lourd, on reste bouche bée. Les influences des groupes initiaux (Fat White Family, Childhood, Paranoid London) sont toutes présentes.

On danse dans tous les sens avec Disco Peanuts, Midnight Dipper, du dernier album “Tainted Lunch” (2019). On a quelques titres de “Whale City” (2018) : Standing on the Corner, ou bien 1000 Whispers, qui calme l’audience par sa tranquillité. 

Néanmoins, cela ne dure pas, on part en pogo avec Oscar Wilde, issu deKhaki Tears(2015). Ainsi, on finit la soirée en apothéose avec le chanteur rejoignant la foule pour s’imprégner de (sueur) la violence qui se fait dans le public.

 

Une soirée sous le signe de l’energy drink qui fait un bien fou ! Les trois groupes ont su transmettre à l’auditoire leur formule pour avoir la pêche. On remercie l’Aéronef et son organisation pour avoir proposé cette programmation.