(Exclu) Avec Veleda, Venus VNR danse avec la mort

Tu fais tourner ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Avez-vous peur de la mort ? Si c’est le cas, rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. Le souci c’est que jusqu’à présent elle est inéluctable et que nous ne sommes pas encore à l’aube du sixième jour. Donc qu’est-ce qu’on fait au final ? On flippe ? On réfléchit ? Ou alors tout simplement on s’amuse de tout ça. Avec Veleda, à découvrir en exclusivité sur La Vague Parallèle, Venus VNR a choisi la troisième option et on est bien tenté de les suivre.

On est jamais mieux servi que par soi-même. Pas de compromis, pas de contraintes. C’est avec cette phrase en tête, et l’iPhone 6 de maman, que VENUS VNR s’est attelé à la réalisation de leur second clip Veleda, où on suit la chanteuse en promenade avec la mort, dans des cages d’escaliers, des parkings. Une mort qu’elle prend par la main et qu’elle emmène avec elle comme une amie jusqu’à la faire danser.

Une esthétique DIY et volontairement punk qui semble bien coller à la musique du duo. Car si leur esthétique est volontairement pop, on sent en sous-texte une rage et une violence qui ne demandent qu’à exploser. C’est un peu tout ça Veleda, sa basse puissante qui ressort et ses guitares qui explosent de manière sèche par moments, contrebalancées par la voix douce et chantante. Cette voix qui pourrait vous chanter l’amour mais qui préfère de manière distanciée vous parler de la mort, de l’inéducable, des regrets et du fait qu’au final parfois on ne maîtrise rien. Ça semple désespérant ? Et pourtant chez Venus VNR on est assez malin pour transformer des sujets lourds en petite merveille pop qui fait danser (et penser). C’était déjà le cas avec Phoque, mais cela prend encore plus de sens avec Veleda et son refrain complétement addictif qui se colle à nos tympans pour ne plus les quitter pendant un bon moment. VENUS VNR c’est la tristesse en souriant, c’est le coup de poing qui au dernier moment se change en caresse, une volonté farouche de parler de sujets lourds pour mieux les détourner et nous faire marrer de tout ça. Pas étonnant qu’ils soient signés chez Etic System tant ils se présentent en dignes descendants d’un certains Stupeflip. La comparaison semble flatteuse ? À l’écoute de leur musique elle est surtout inéluctable. La preuve avec Veleda à découvrir ci-dessous.